/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

CF Montréal: «Je gagne le respect par mon expérience» — Samuel Piette

CF Montréal: «Je gagne le respect par mon expérience» — Samuel Piette
COURTOISIE CF MONTRÉAL

Coup d'oeil sur cet article

Plus que jamais depuis qu’il porte l’uniforme du onze montréalais, Samuel Piette devrait avoir un rôle à jouer dans les succès du CF Montréal en 2021.

• À lire aussi: CF Montréal: Pantemis veut le poste de partant

• À lire aussi: L’intensité monte sans cesse

Alors que ses tacles et ses relances auront évidemment un impact sur les performances de son club, c’est principalement sur le plan du leadership que l’apport du Québécois sera névralgique.

Déjà considéré comme un leader dans l’équipe par le passé, Piette a vu plusieurs de ses coéquipiers plus expérimentés partir. Il se retrouve maintenant entouré de très jeunes joueurs.

Ayant à peine franchi la mi-vingtaine, le natif de Repentigny est persuadé qu’il a le bagage nécessaire pour être le meneur du CF Montréal.

«Avec mes 26 ans et mon expérience, je suis capable de jouer le rôle de vétéran», a-t-il affirmé avec confiance, lorsqu’il a été questionné sur le sujet vendredi.

«J’ai encore une jeune âme, et je suis capable d’aller chercher le meilleur des jeunes, a poursuivi Piette. En termes de relations, je suis encore un peu fou comme eux, si je peux dire. Je pense que je gagne le respect par mon expérience, mais aussi avec ma façon d’être et dans ma communication.»

Le milieu de terrain défensif a d’ailleurs dit s’inspirer de la façon dont se comportait Patrice Bernier, qu’il a côtoyé comme capitaine avec la formation nationale et l’équipe montréalaise.

Profiter de chaque moment

Présentement, Piette est en Floride avec une dizaine de coéquipiers du CF Montréal. Les entraîneurs et le reste du club les rejoindront mardi prochain, soit 11 jours avant le premier match de la saison 2021, face au Toronto FC.

Si le Québécois est déjà dans l’État du Sud des États-Unis, c’est qu’il y a disputé deux matchs avec le Canada.

«C’est une présaison complexe pour tout le monde. C’est particulièrement compliqué pour notre personnel d’entraîneurs. [...] Nous sommes séparés en petits groupes à travers le monde», a analysé Piette, ajoutant qu’il s’agit tout de même d’une occasion à saisir.

«Comme nous sommes tous loin les uns des autres, il faut profiter de ces moments pour se mettre dans la meilleure condition physique possible», a-t-il clamé.

«Quand tout le monde sera ensemble, nous allons nous concentrer sur les aspects tactiques. C’est le temps présentement de pousser sur le conditionnement physique, car ce ne sera pas le temps de le faire à dix jours de notre premier match.»

Parions que l’entraîneur-chef, Wilfried Nancy, doit être heureux de voir son leader pousser plusieurs jeunes joueurs en Floride pendant qu’il n’y est pas.