/news/coronavirus
Navigation

La pandémie a changé leur vie: elle ouvre son gym en plein confinement

Kathleen Tagand
Photo Pierre-Paul Poulin L’ambulancière Kathleen Tagand est devenue entrepreneure et entraîneuse pour une quarantaine d’adeptes grâce à son nouveau gym virtuel, lancé en pleine pandémie.

Coup d'oeil sur cet article

Une sportive, qui avait toujours souhaité ouvrir son propre gym, a vu son rêve se concrétiser sous une autre forme en raison de la pandémie.

• À lire aussi: La pandémie a changé leur vie

Le confinement a tout de même permis à Kathleen Tagand de se lancer en affaires grâce à son gym virtuel. Une avenue à laquelle elle n’aurait jamais pensé si la crise sanitaire n’avait pas existé, admet la sportive de 33 ans.

« J’ai toujours voulu avoir un gym, mais disons qu’avec ce qui se passe, ce n’est pas le moment. Alors, je me suis levé un matin et je me suis dit : c’est maintenant que ça se passe, go, on y va », raconte la fondatrice de Pink Revolution Fitness, qui est aussi ambulancière et étudiante en soins avancés à la faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Cardio, stretch et yoga

En ligne depuis près de six mois, la plateforme propose une vingtaine d’heures d’entraînements de type cardiovasculaire, musculaire, en passant également par des cours de stretch et de yoga.

Kathleen Tagand
Photo Pierre-Paul Poulin

En quelques mois, plus d’une quarantaine d’adeptes s’y sont inscrites, alors que l’entrepreneure emploie maintenant trois autres entraîneuses, dont une kinésiologue.

« Hyperactive » de nature, Kathleen Tagand s’est rapidement retroussé les manches lors du premier confinement, pour trouver des moyens de poursuivre l’activité physique.

Kathleen Tagand
Photo Pierre-Paul Poulin

« J’ai une amie, qui est aussi ambulancière et qui voulait se remettre en forme après son congé de maternité avant de revenir au travail. Au début, on s’envoyait des vidéos d’entraînement pour s’assurer que nos mouvements étaient corrects et avec le temps l’idée a fait son bout de chemin », raconte-t-elle.

Des entraînements sur mesure

Le concept a fait boule de neige, et en octobre, elle lançait son propre site internet d’entraînement en ligne.

Son objectif : créer des entraînements faits sur mesure pour les femmes. « J’ai été dans un monde d’hommes longtemps et je sais que les entraînements ne visent pas forcément le corps des femmes. J’ai eu un gros manque de ce côté-là plus jeune, j’aurais pu mieux performer en ayant les bons entraînements, qui visent les bons muscles », affirme celle qui a aussi été pompière par le passé.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres