/finance/business
Navigation

Dans l’œil du Québec inc.: achats groupés chez Alithya après l’acquisition de R3D

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, nous faisons un survol des transactions d’initiés, des investissements dans les jeunes entreprises d’ici et de l’actualité des sociétés cotées en Bourse.

Une techno québécoise qui a le vent en poupe

Photo courtoisie

Cinq administrateurs et dirigeants d’Alithya ont acheté pour près de 400 000 $ d’actions de l’entreprise informatique montréalaise au cours des derniers jours. La semaine dernière, Alithya a annoncé l’acquisition de R3D Conseil pour 76 millions $. Dans le cadre de la transaction, deux clients et actionnaires de R3D, Québecor et l’assureur Beneva, entreront au capital d’Alithya. Sur la photo, Paul Raymond, président et chef de la direction d’Alithya.

Une ronde de financement payante

Photo courtoisie

L’entreprise sherbrookoise Classcraft a recueilli 4,5 millions $ dans le cadre d’une ronde de financement menée par la firme canadienne Brightspark Ventures. La jeune entreprise offre des « expériences d’apprentissage ludiques » qui aident les élèves à améliorer leur comportement en classe. Ses solutions ont été particulièrement prisées pour l’école à distance imposée par la pandémie.

Aeponyx recueille 10 M$

La jeune entreprise montréalaise Aeponyx a obtenu l’appui d’Investissement Québec et de quatre actionnaires existants dans le cadre d’une ronde de financement qui lui a permis de récolter 10 millions $. L’entreprise conçoit des microcommutateurs optiques destinés au marché des télécommunications, plus spécifiquement les réseaux 5 G.

Il exerce des options de Weston

Photo courtoisie

Le chef de la direction financière de George Weston, le Québécois Richard Dufresne, a réalisé un gain de plus de 378 000 $ en exerçant des options d’achat d’actions du géant de l’alimentation, la semaine dernière. Quelques heures plus tôt, Weston avait annoncé son intention de se départir de ses activités de boulangerie, qui ont donné naissance à l’entreprise torontoise en 1882. Weston se concentrera désormais sur les supermarchés (Loblaws, Provigo, etc.), les pharmacies (Pharmaprix) et sa filiale immobilière.

Il vend du Savaria

Un membre du conseil d’administration de Savaria, Alain Tremblay, a vendu pour plus de 400 000 $ d’actions de l’entreprise lavalloise, la semaine dernière. La valeur boursière de Savaria a récemment atteint le seuil symbolique de 1 milliard $ dans la foulée de sa plus importante acquisition jamais réalisée, celle de la suédoise Handicare, pour plus de 500 millions $. Dans le cadre de la transaction, la Caisse de dépôt est devenue actionnaire du fabricant d’ascenseurs et d’autres équipements pour personnes à mobilité réduite.

Deux cofondateurs de Couche-Tard vendent

Capture d'écran

Jacques D’Amours, l’un des quatre fondateurs d’Alimentation Couche-Tard, a vendu pour un peu plus de 2,3 millions $ d’actions du détaillant lavallois, cette semaine. Mardi, Réal Plourde, un autre cofondateur de l’entreprise, a quant à lui cédé un bloc d’actions valant plus de 530 000 $. Les deux entrepreneurs détiennent encore des participations importantes dans Couche-Tard. En Bourse, le titre de l’entreprise ne s’est pas encore complètement remis de sa tentative ratée de mettre la main sur le géant français Carrefour, en janvier.