/weekend
Navigation

Geneviève O’Gleman et Panko: un projet de famille et une mission

Geneviève O’Gleman et Panko
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Panko, une femelle St-Pierre de huit mois de la Fondation Mira, est actuellement dans une famille d’accueil gourmande et épicurienne qui a à cœur sa réussite.

Pourquoi avoir choisi ce nom ? Un lien avec votre carrière ?

Panko est un chien de la Fondation Mira. La Fondation choisit toujours une thématique différente pour attribuer les noms aux chiens d’une même portée. Cette fois, ce sont les mets asiatiques. J’ai choisi Panko dans une liste de noms possibles (Wok, Sushi, Maki, etc.), car je trouvais que c’était super mignon. Toute une coïncidence que je tombe sur une thématique de nourriture !


Quelle est la raison qui vous a poussée à avoir ce Panko chez vous ?

Ma fille a toujours rêvé d’avoir un chien, mais ce n’est pas possible à cause de notre mode de vie familial : nous voyageons beaucoup, Maude joue au hockey de façon compétitive, ce qui nous amène à être souvent sur la route, etc. Pendant le premier confinement, tous ces arguments-là sont tombés, mais on savait bien que c’était temporaire. C’est là qu’on a eu l’idée de devenir famille d’accueil pour Mira. C’est une aventure d’une durée de 12 à 18 mois. Ça nous permet de vivre l’expérience d’avoir un chien au quotidien en sachant aussi qu’on aide quelqu’un qui en aura besoin. On a été chanceux de l’avoir, car présentement, la liste d’attente pour devenir famille d’accueil pour Mira est complète.


Comment décrire en quelques phrases la personnalité de Panko ?

Panko est une bonne chienne docile et calme, qui aime écouter et plaire. Une petite soie. Un vrai bon chien ! Très obéissante, elle est contente de nous écouter et elle est fière quand on la félicite ou la récompense. Un bon tempérament, même si ce n’est encore qu’un petit bébé. Reste à voir s’il y aura des changements à l’adolescence !


Racontez-nous un fait particulier concernant Panko.

Panko est gourmande. Quand c’est le temps de la nourrir, elle s’assoit, nous regarde et salive à grosses gouttes. Puis, elle mange en deux secondes et quart. Il a fallu l’entraîner à ne pas manger ni chiper notre nourriture. Quand elle vient au bureau avec moi, où elle est entourée de nourriture par la nature de mon travail: tout un défi pour elle !


Racontez-nous un de ses mauvais coups.

Nous sommes dans un groupe privé d’entraide pour les chiens Mira, et en écoutant les expériences des autres familles d’accueil, je vois bien que Panko a vraiment un bon tempérament. Elle n’a jamais rien détruit ou grugé dans la maison et n’est pas turbulente.


Quelle est sa gâterie préférée ?

Avec un chien Mira, il faut s’en tenir à sa nourriture de base. J’aurais bien voulu lui cuisiner des biscuits pour chien, mais elle n’a pas le droit aux gâteries ! Cependant, quand je sors un glaçon du congélateur pour lui donner, c’est la fête. Elle le mâchouille avec bonheur. 


Qu’auriez-vous aimé savoir avant d’obtenir cet animal ?

Tout ! Je n’ai jamais eu de chien avant Panko, donc tout était nouveau avec elle pour moi. C’est un peu comme quand on devient parent la première fois. On apprend à chaque étape.


Comment envisagez-vous le fait que Panko retournera chez Mira d’ici décembre 2021 ?

On en parle souvent en famille. On se prépare continuellement à cela. On sait qu’elle est de passage ici. Ce n’est pas notre chien. Notre but est de la préparer pour son futur travail. C’est un beau projet de famille et notre mission. On veut vraiment qu’elle réussisse son évaluation chez Mira et qu’elle devienne une bonne chienne d’assistance. On met tous les efforts pour l’amener à bon terme et la rendre prête. Et la Fondation Mira nous accompagne vraiment bien dans tout le processus. On va être fiers d’elle. Sa vie sera dédiée à aider quelqu’un et je trouve ça vraiment beau. 


♦ À propos de Geneviève O’Gleman : nutritionniste, elle nous offre de bonnes recettes, simples et faciles à l’émission Savourer sur les ondes de Radio-Canada et dans ses livres de cuisine (www.boutiquechezmoi.ca)