/weekend
Navigation

Dr Russ Harris: La quête du bonheur

WE 0403 Livres
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Chacun aspire au bonheur et c’est très certainement légitime. Cependant, certaines personnes recherchent tellement ce fameux bonheur, qu’ils prennent parfois des moyens drastiques pour y arriver, ce qui, en fin de compte, les rendent malheureux. L’auteur, Dr Russ Harris, médecin et psychothérapeute, propose des pistes de solutions pour parvenir à un équilibre entre la quête du bonheur et réussir à vivre heureux.

Chercher le bonheur à tout prix peut effectivement provoquer l’effet inverse. Après plusieurs mois voire plusieurs années d’efforts à tenter de trouver ce qui nous rendra heureux sans y parvenir, un certain découragement risque de se faire sentir. Pour certains ce sera de trouver un nouveau travail, pour un autre ce sera de partir en affaires dans l’espoir de faire fortune, tandis qu’un autre espérera rencontrer l’âme sœur avec souvent des critères et des exigences surréalistes

« Cela contribue à intensifier l’anxiété et la dépression », explique Russ Harris qui en plus d’être médecin et psychothérapeute, est aussi coach de vie, auteur et conférencier.

C’est après avoir vécu des problèmes d’anxiété et de dépression, avec même des idées suicidaires qui pointaient à l’horizon, que le Dr Russ Harris a compris qu’il devait changer quelque chose dans sa vie pour pouvoir être heureux.

« J’ai débuté ma carrière en 1989 en médecine pour découvrir que la plupart de mes patients éprouvaient un important degré d’insatisfaction dans la vie. Ils étaient, pour la plupart, anxieux et malheureux », illustre l’auteur. « Je m’identifiais à eux, car j’éprouvais les mêmes sentiments. »

Pourtant, le Dr Harris avait du succès dans sa carrière et d’excellents revenus, mais cela ne suffisait pas. « Avec les années, j’ai réalisé que j’avais davantage de plaisir à aider mes patients dans leurs réalisations qu’à prescrire des médicaments. »

À partir de là, il a opté pour une réorientation en allant suivre en 2004 une formation aux États-Unis appelée ACT pour, Acceptance and Commitment Therapy, lui permettant de transmettre ses connaissances par le biais de conférences et en devenant coach de vie.

« Je faisais moins d’argent, mais ma satisfaction était beaucoup plus grande », souligne-t-il.

Cesser de se comparer

Un des pièges réside dans le fait de se comparer aux autres. « On se compare constamment au reste de la société, ce qui est néfaste », fait remarquer l’auteur. Car, faut-il préciser que ce qui convient à un n’est pas forcément indiqué pour un autre. D’ailleurs, combien de personnes ont voulu quelque chose à tout prix pour finalement, une fois l’objectif atteint, constater que le bonheur n’était pas au rendez-vous ? 

« Une vie consacrée à la quête de ces émotions est, à long terme, profondément insatisfaisante et on s’expose à souffrir d’anxiété et de dépression », indique le Dr Harris. « Vivre une existence riche et pleine de sens est beaucoup plus valorisant. »

Apprécier le bonheur

Le dalaï-lama a déjà déclaré que le but même de l’existence se trouve dans la recherche du bonheur. On souhaite trouver un sens à sa vie, éprouver du contentement, de la satisfaction, avoir du plaisir.

La démarche en tant que telle, par rapport au bonheur peut être une expérience agréable en y mettant des émotions positives tout au long du processus. 

« La souffrance fait partie intégrante de la vie, c’est une réalité et on ne peut y échapper. Tôt ou tard, nous ferons face à des crises, à des déceptions et à des échecs », rappelle l’auteur. « Heureusement, on peut apprendre à mieux composer avec la douleur. »

Pour en apprendre davantage, on visite : psychologicalflexibility.com


  • Le Dr Harris est médecin et psychothérapeute spécialisé en gestion du stress. Il vit à Perth en Australie.  
  • Il est également l’auteur des livres, L’amour engagé, Le Choc de la réalité et Le grand saut.  
  • Russ Harris offre des ateliers de thérapie ACT (Acceptance and Commitment Therapy) dans différents pays.