/world/opinion/columnists
Navigation

Le plan de Biden aura des conséquences chez nous

Coup d'oeil sur cet article

Le plan de modernisation des infrastructures de Joe Biden est bien plus qu’un simple plan de construction et de rénovation de routes, de ponts ou d’aéroports. Il s’agit d’un véritable plan de modernisation des États-Unis pour faire face à la Chine. La modernisation des infrastructures est attendue depuis des décennies. Ce plan a de très fortes chances d’être adopté au Congrès, malgré la propagande malhonnête des républicains. Le plan, s’il est adopté, aura des conséquences importantes non seulement sur l’avenir des États-Unis, mais aussi sur celui du Québec et du Canada.

Que contient le plan de Biden ?

Le plan contient en réalité trois plans à l’intérieur d’une même enveloppe budgétaire de plus de 2000 milliards de dollars. Le premier plan, qui coûterait 1300 milliards de dollars américains, est dédié à la rénovation et la construction de 10 000 ponts, de 30 000 km de routes, de chemins de fer, de lignes de transports en commun, de ports et d’aéroports, de réseaux d’énergie et de télécommunication haute vitesse, de systèmes d’aqueducs et d’égouts, d’écoles et d’habitations à loyers modiques, etc. Le second plan, de 580 milliards, irait dans le renforcement des chaînes d’approvisionnement nationales, dans les industries porteuses, dans la recherche, dans les énergies vertes, etc. Il s’agit davantage d’une politique industrielle que d’un plan d’infrastructures. Le troisième plan, de 400 milliards, vise à étendre l’accès aux soins aux personnes âgées ou handicapées.


Quels sont les arguments des opposants du plan ?

Les opposants du plan lui reprochent de se financer en haussant les impôts des entreprises, dont le taux de taxation passerait de 21 % à 28 %, ce qui, selon eux, détruirait l’économie américaine. Fox News avance (faussement) que seuls 5 % des investissements du plan iront aux infrastructures. D’autres signalent, plus justement, que les soins aux personnes âgées ne font pas partie comme des infrastructures.


Pourquoi ce plan est-il important dans la lutte entre les États-Unis et la Chine ?

Les infrastructures des États-Unis datent en grande partie des années cinquante, tandis que celles de la Chine sont toutes récentes. Si les États-Unis s’engagent dans une guerre froide contre la Chine, ils auront besoin d’avoir les meilleures infrastructures. Par ailleurs, la pauvreté et les divisions sociales qui en découlent sont devenues des véritables ennemis intérieurs, en plus de projeter une image extrêmement négative des États-Unis.  


Pourquoi le plan a-t-il de fortes chances d’être adopté ?

Le plan contient beaucoup d’éléments qui plairont autant aux démocrates modérés qu’à ceux plus à gauche. Il ne faut donc pas vraiment attendre de division dans le camp de Biden. Comme ce dernier dispose de la majorité dans les deux chambres, à moins d’un coup de théâtre, le plan devrait recevoir une majorité de votes.


Quelles sont les conséquences de ce plan sur le Québec et le Canada ?

Le plan devrait entraîner une forte activité économique aux États-Unis dans les prochaines années. Cependant, ce plan est inflationniste. Il prévoit une hausse des salaires des travailleurs qui aident les personnes âgées. Il fera monter les coûts des matériaux. Il risque aussi de provoquer une certaine rareté de main-d’œuvre. En plus, les compagnies qui seront davantage imposées refileront une partie de la facture aux consommateurs. Les économies du Québec et du Canada devraient comme d’habitude bénéficier de l’activité économique solide des États-Unis. Cependant, ce plan ajoutera une pression inflationniste supplémentaire à nos économies.