/sports/others
Navigation

Un duel Baylor-Gonzaga en finale du March Madness

Un duel Baylor-Gonzaga en finale du March Madness
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Bears de l’université Baylor et les Bulldogs de Gonzaga ont respecté la logique et remporté leur match de samedi, atteignant ainsi la finale du prestigieux tournoi du March Madness.

Invaincus depuis le début de la saison, les Bulldogs auront l’occasion de réaliser un exploit plutôt rare à Indianapolis, soit celui d’avoir une fiche immaculée, puisqu’ils ont gagné leur duel du carré d’as contre les Bruins d’UCLA en prolongation, au compte de 93 à 90.

La dernière fois que ce fait d’armes a été accompli, c’était lors de la saison 1975-1976, par les Hoosiers de l'Indiana.

La formation de l’État de Washington, favorite dans la section Ouest, a toutefois eu plus de difficultés que prévu contre l’équipe classée 11e dans la section Est.

Cette dernière est restée accrochée tout au long du match et a même mené à plus d’une occasion. UCLA était devenue la deuxième équipe de l’histoire du tournoi qui, faisant partie du First Four, s'est rendue jusqu'au Final Four. Menée par les 29 points de Johnny Juzang, elle n’a pas été en mesure de devenir la première à atteindre la grande finale.

Du côté des Bulldogs, Drew Timme et Joel Ayayi ont été solides, avec des récoltes respectives de 25 et 22 points.

Les Bears dominants

Plus tôt dans la journée, les Bears n’entendaient pas à rire, eux qui ont largement dominé les Cougars de l’université Houston, pour finalement les vaincre 78 à 59.

L’équipe favorite de la section Sud a démarré le match sur les chapeaux de roue. À la mi-temps, les Bears s’étaient forgé une avance de 25 points. Ils ont aisément réussi à garder leurs distances avec leurs adversaires lors de la seconde demie.

Un duel Baylor-Gonzaga en finale du March Madness
Photo AFP

Baylor a été mené par Jared Butler, qui a inscrit 19 points pour les siens, en plus de récolter cinq rebonds et quatre passes décisives. Son coéquipier Davion Mitchell a réussi un double-double de 12 points et 11 passes décisives.

L’équipe victorieuse a aussi reçu une grande aide de leurs joueurs substituts, lesquels ont marqué 32 des 78 points des Bears. À titre comparatif, l’ensemble des joueurs substituts des Cougars ont seulement réussi 11 points.

Marcus Sasser a été le plus productif pour Houston, marquant 20 points.