/entertainment/shows
Navigation

Patin Libre à Brooklyn

Sept spectacles pour la compagnie montréalaise

FRANCE-CULTURE-FESTIVAL-ICE-SKATING-DANCE
Photo d'archives, AFP Le spectacle Influences, qui explore les relations complexes entre un groupe et les individus, a été présenté 250 fois dans 12 pays, depuis sa création en 2014.

Coup d'oeil sur cet article

Un peu plus d’un an après leur dernière prestation, la compagnie de patinage contemporain Le Patin Libre repart la machine. Elle offrira sept représentations de son spectacle Influences à Brooklyn.

« Nous sommes le seul spectacle qui va être présenté à New York. C’est vraiment excitant et on se sent privilégiés », a lancé Alexandre Hamel, patineur et directeur artistique de la compagnie montréalaise.

Cette opération a été rendue possible avec la mise en place d’une période de quarantaine, de nombreux tests de dépistage et parce qu’elle sera présentée à l’extérieur au Prospect Park Alliance. Deux cents spectateurs seront dispersés autour de la surface glacée.

Les cinq artistes ont vécu ensemble durant deux semaines dans une bulle fermée à Montréal et ils se sont envolés, après des tests négatifs, en direction de New York. Ils complètent une quarantaine de sept jours en ce moment afin de respecter les normes américaines en prévision de la première de mardi.

FRANCE-CULTURE-FESTIVAL-ICE-SKATING-DANCE
Photo d'archives, AFP

« Nous avons été testés par le Brooklyn Academy of Music qui organise cette série de spectacles, on le sera par la santé publique et ensuite à tous les deux jours. Nous allons être testés huit fois », a indiqué Alexandre Hamel, lors d’un entretien téléphonique.

Glace mince

Les patineurs, qui proviennent de Montréal, de la Colombie-Britannique, de la France et de Turquie, ont répété sur une patinoire de l’île Bizard à Montréal, afin d’éliminer la rouille et retrouver la cohésion. Ils vont performer avec des couvre-visages.

« Il y a des parties très essoufflantes dans le spectacle. On a répété avec des masques et ça va très bien. Notre spectacle est axé sur les mouvements de notre corps et il est moins important de voir le bas de nos visages », a précisé Alexandre Hamel.

Les gens de la compagnie sont conscients de la fragilité entourant la présentation de ce spectacle. La glace est mince et tout peut s’arrêter abruptement si les autorités constatent une anomalie quelconque. 

« Il y a un risque, mais le privilège est tellement grand qu’il en vaut la peine. Ça va être un feeling spécial de jouer à nouveau devant du monde », a-t-il fait remarquer.