/weekend
Navigation

La carrière de Louise Latraverse en cinq photos souvenirs

Chaque semaine dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs.

EXPO 67 LIVE
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Entre drame et variété 

EXPO 67 LIVE
Photo d'archives

Louise en conversation avec son fils Max, en 1981. Elle annonçait alors le retour d’une nouvelle version du spectacle Deux beaux bébés de banlieue, voisine de cuisine, qu’elle présentait avec France Castel, l’un des succès de l’été. Bien qu’elle brillait dans le drame, les rôles comiques lui collaient à la peau. Elle serait l’année suivante de la série Poivre et sel, aux côtés de Gilles Latulippe et Janine Sutto.

Animatrice 

EXPO 67 LIVE
Photo d'archives

La belle Louise en 1966, il y a plus de 60 ans. À 26 ans seulement, elle animait l’émission de variétés Jeunesse oblige, qui permit à de nombreux artistes de faire valoir leur talent. L’émission diffusée à la télé de Radio-Canada de 1963 à 68 compta aussi parmi ses animateurs chevronnés Guy Boucher, Jacques Fauteux, Pierre Lalonde et Jean-Pierre Ferland.  

Gros succès 

EXPO 67 LIVE
Photo d'archives

Louise Latraverse donnait un premier one-woman-show très attendu en 1979. C’était au Centre culturel de Sainte-Marguerite-Lac-Masson dans les Laurentides et la comédienne comptait déjà 15 ans de carrière, ayant fait ses débuts à la télévision en 1960 dans la série de Marcel Dubé, La Côte de sable. Sur scène, elle racontait sa vie en monologues et chansons, avec des textes de Clémence Desrochers. 

Des premiers Bye Bye 

EXPO 67 LIVE
Photo d'archives

La comédienne incarnait Hélène de Champlain, dans un sketch du Bye Bye 1975, aux côtés de Françoise Lemieux (à gauche) en Marie de l’Incarnation. Cette année-là les textes de la revue humoristique de fin d’année étaient écrits par nul autre que Marc Favreau, alias le clown clochard Sol. En carrière, Louise a joué dans plus de vingt séries télé et remporté des prix d’interprétation.

Beaucoup de boulot 

EXPO 67 LIVE
Photo d'archives

Lors d’une entrevue en 1984, Louise Latraverse parlait de son nouveau titre de directrice artistique du Théâtre de Quat’Sous. Sans négliger ses rôles de mère et de comédienne, elle reprenait le flambeau de Paul Buissonneau avec qui elle avait fondé le théâtre une vingtaine d’années plus tôt. Elle y présenta d’abord le drame Aurore l’enfant martyr. « J’ai des grosses responsabilités, mais j’adore ça », disait-elle à l’époque. 


► Louise Latraverse est devenue virale après son passage à l’émission En direct de l’univers de France Beaudoin. À savoir de quoi la COVID ne viendrait pas à bout, la comédienne de 80 ans avait répondu : « L’amour, crisse ! », cri du cœur qui s’est retrouvé sur une gamme de chandails, à l’initiative de l’animatrice Monique Giroux, permettant de récolter des dizaines de milliers de dollars pour la Maison d’hébergement Simonne-Monet-Chartrand qui aide des femmes victimes de violence conjugale.

► Louise Latraverse a récemment reçu son vaccin contre la COVID-19 au Stade olympique et partagé l’image d’un t-shirt modifié par l’inscription « Vaccinée, crisse ». À voir sur sa page twitter où elle est très active.

► On peut voir Louise Latraverse dans le récent film Mon cirque à moi aux côtés de Patrick Huard, en clown de profession et père dépassé. Au sein d’un groupe de saltimbanques, elle forme avec Jean Lapointe un couple d’anciens clowns.