/weekend
Navigation

Portrait d’un jeune homme fragile

Garçon chiffon
Photo courtoisie, AXIA FILMS En plus d’avoir écrit et réalisé le film, Nicolas Maury joue le rôle principal de Garçon chiffon.

Coup d'oeil sur cet article

Révélé dans la populaire série française Appelez mon agent, l’acteur Nicolas Maury est passé derrière la caméra pour réaliser son premier long métrage, Garçon chiffon, une comédie dramatique singulière qui relate les déboires sentimentaux d’un jeune trentenaire rongé par la jalousie.

Ceux qui connaissent déjà Nicolas Maury pour son rôle du fragile et hypersensible Hervé dans Appelez mon agent ne seront pas dépaysés par son personnage dans Garçon chiffon. Dans ce film qu’il a entièrement scénarisé et réalisé, Maury s’est écrit un rôle à sa mesure : celui de Jérémie, un jeune acteur parisien qui peine à faire décoller sa carrière et qui décide d’aller passer du temps chez sa mère (jouée par Nathalie Baye) en province, parce que son couple bat de l’aile. 

À première vue, on pourrait croire que Jérémie est l’alter ego de Nicolas Maury. Mais l’acteur et réalisateur de 40 ans assure que cette histoire n’est pas la sienne.

« C’est un film personnel, mais pas autobiographique », a tenu à préciser d’emblée Nicolas Maury, lors d’une entrevue par visioconférence que lui et Nathalie Baye ont accordée au Journal en janvier dernier.

« Tout dans mon film est mis en scène et structuré. Selon moi, la fiction demeure la façon la plus belle et la plus nette de s’approcher d’un sentiment de vérité. »

Maury ne cache pas toutefois qu’il a pris plaisir à donner quelques fausses pistes aux spectateurs :

« Ça me plaît de tendre le bâton pour me faire battre, admet-il en rigolant. Par exemple, je savais très bien que les gens qui penseraient me reconnaître dans le film m’accuseraient de narcissisme. Mais notre métier, c’est plutôt de s’abandonner et d’éviter de trop penser à soi. Je vous avoue que je ne pensais pas du tout à moi quand j’ai fait ce film. J’étais trop occupé à me concentrer sur le tournage. Cette période pendant laquelle j’ai fait le film était d’ailleurs un des moments les plus apaisants de ma vie. Je n’avais plus de peur ni d’angoisse. »

Nicolas Maury a confié le rôle de sa mère à la célèbre actrice Nathalie Baye.
Photo courtoisie, AXIA FILMS
Nicolas Maury a confié le rôle de sa mère à la célèbre actrice Nathalie Baye.

Jalousie

Avec Garçon chiffon, Nicolas Maury a voulu explorer le thème de la jalousie maladive. Le personnage central de son film décide de fuir Paris parce que ses crises de jalousie ont mis son couple en péril. L’acteur et réalisateur avoue avoir lui-même déjà vécu une relation toxique similaire avec un homme qu’il a aimé pendant sept ans quand il était plus jeune.  

« La jalousie, c’est de la souffrance, mais ce n’est pas qu’un défaut, un déficit ou un besoin de consolation. C’est quelque chose qui, malheureusement, se fait à deux. Certaines personnes aiment provoquer la jalousie chez l’autre parce que cela leur permet de le fragiliser pour être sûrs qu’il va s’accrocher encore plus. »

Nathalie Baye connaissait peu Nicolas Maury avant d’accepter de jouer dans Garçon chiffon. La célèbre actrice a été séduite par le scénario et par le personnage de mère bienveillante que l’apprenti réalisateur lui offrait. Mais elle a demandé à faire quelques séances de lecture avec lui avant d’amorcer le tournage. 

« Je demande toujours de faire des lectures avant de commencer un tournage, confie l’actrice de 72 ans. C’est quelque chose que j’ai appris en travaillant avec [François] Truffaut. Il disait toujours que quand on fait une lecture à voix haute, on voit tous les petits défauts du texte, les répétitions ou les choses qui peuvent être améliorées. Et moi, je ne lâche pas le morceau quand il y a une ou deux choses qui me perturbent ou me dérangent dans un scénario. » 

« Ensuite, quand ce travail est fait, je me laisse totalement guider pendant le tournage. J’avais une très grande confiance en Nicolas. Même si c’était son premier film, j’ai tout de suite vu qu’il savait où il s’en allait. Et ça, c’est toujours rassurant pour une actrice. »


Garçon chiffon prend l’affiche le 9 avril.