/misc
Navigation

Pour en finir avec les pesticides

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, le gouvernement du Québec a reconnu le lien entre l’exposition aux pesticides et la maladie de Parkinson. Comme en France et en Suède, elle sera bientôt sur la liste des maladies professionnelles.

Dans nos champs

C’est une excellente nouvelle pour les victimes qui pourront être indemnisées. Malheureusement, une majorité de personnes exposées aux pesticides en agriculture ne sont pas couvertes par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). 

Des hommes, des femmes, souvent des migrants, et parfois des enfants risquent pourtant leur santé pour nous nourrir en étant exposés de manière répétée à certains pesticides dont les effets peuvent se faire sentir des années plus tard. 

La moindre des choses serait de développer un fonds permettant d’indemniser les victimes qui n’ont pas cotisé à un régime de protection.

Mais il faut surtout agir en amont.

Saviez-vous que plusieurs méta-analyses récentes ont démontré que l’exposition aux pesticides double le risque de développer la maladie de Parkinson ? 

De plus en plus d’études établissent aussi des liens entre l’exposition à certains pesticides et l’augmentation des risques d’être atteint de plusieurs types de cancers, troubles de fertilité, maladies neurologiques, troubles de développement, etc.

Comme en Europe et en Californie, les pires pesticides doivent être interdits. 

Agroécologie

Pour sortir de cette dépendance aux pesticides, il faut oser revoir notre modèle agricole.

L’agroécologie offre de nombreuses solutions permettant d’obtenir des rendements élevés tout en protégeant la santé des sols et surtout celle de nos communautés rurales. 

Pour mener à bien cette transition, nous devons soutenir les petites fermes qui nourrissent notre monde et arrêter de subventionner une agriculture industrielle qui carbure aux pesticides. 

En attendant, acheter des produits locaux et bio est aussi un moyen d’agir : une bouchée à la fois !