/news/currentevents
Navigation

Restrictions sanitaires: une vingtaine de constats remis en 24 heures à Lévis

Restrictions sanitaires: une vingtaine de constats remis en 24 heures à Lévis
Photo d'archives Agence QMI, Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

Plus présent sur le territoire lors du week-end de Pâques, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a déjà remis 19 constats d'infraction pour le non-respect du couvre-feu, des mesures sanitaires ou pour rassemblement, pour la seule journée de vendredi.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Party à plus de 45 000$: 30 personnes surprises dans un rassemblement

Tout comme d’autres corps de police du Québec, celui de Lévis participe à l’opération RAPPEL ce week-end, pour être plus visible sur le territoire, alors que la ville vient de basculer en «zone noire».  

Des 19 constats rédigés, 13 sont en lien avec des rassemblements dans des résidences privées, dont au moins huit ont été remis à des jeunes de 18 à 25 ans. On recense aussi au moins trois rapports d’infraction pour des gens qui se trouvaient à l’extérieur après le couvre-feu, lequel est maintenant en vigueur à partir de 20 h.  

Un autre a également été remis à un commerçant qui ne se conformait pas aux mesures sanitaires. Sans parler de la trentaine d’avis verbaux qui ont été donnés au courant de la journée.

Hausse importante 

Le SPVL a pourtant remis un total de 28 constats d’infraction durant la semaine du 22 au 28 mars dernier. La première journée de l’opération RAPPEL a donc été particulièrement efficace. 

«On a accentué notre présence avec des ressources supplémentaires, et on a plus de signalements de la part des citoyens. C’est probablement la combinaison des deux qui explique cette hausse marquée», estime le constable Patrick Bouchard, du SPVL. 

À VOIR AUSSI