/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: possiblement 4000 cas par jour d'ici trois semaines, selon un médecin

Coup d'oeil sur cet article

En réaction à la montée des infections à la COVID-19 et des variants qui se propagent à vitesse grand V au Québec, le cardiologue Éric Sabbah tire la sonnette d’alarme.

Le médecin spécialiste anticipe une flambée des cas dans un avenir rapproché et un engorgement des soins intensifs. «Les cas peuvent doubler chaque semaine et on peut se rendre à 3000 ou 4000 d’ici trois semaines», écrit-il sur sa page Facebook.

«Ce pic va encore frapper fort, mais là... ça ne sera pas les CHSLD en crise, mais bien les foyers avec de jeunes enfants et parents», ajoute le cardiologue qui pratique à l’Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil ainsi qu’au centre hospitalier Anna-Laberge de Châteauguay.

La troisième vague de contamination lui fait faire un constat inquiétant. «Quand les enfants rentrent avec le virus à la maison, toute la maison prend feu. Ce n’est pas comme la première vague, où les parents s’occupaient des jeunes enfants et ne tombaient pas malades. Ce n’est plus le cas. Quand un virus rentre dans une maison, les deux parents deviennent positifs à la COVID», soutient le Dr Sabbah.

Plan de crise

Ce médecin invite donc les familles à penser à un «plan de crise» et à se constituer un nécessaire au cas où le coronavirus frappe dans leur foyer.

«Il faudra avoir préparé un plan de crise familiale en sachant précisément qui devra s’isoler des autres et comment faire pour se protéger. Y a-t-il des gens immunisés autour de vous qui pourront aider pour les courses et les besoins d’une famille isolée?» formule-t-il.

«Ayez tout le nécessaire, soit hydratation saline, Tylenol, Advil, Gravol, saturomètre et moniteur à tension artérielle. Assurez-vous de savoir qui contacter si difficultés avec les symptômes [ligne COVID-19 ou médecin]», appuie-t-il.

Éric Sabbah croit que les enfants devraient terminer leur année scolaire comme ils l’ont commencée, «en partie à la maison».

Il précise qu’il faut focaliser sur l’été qui pourra ainsi être agréable et donner dès maintenant un grand coup sur la vaccination. Il s’adresse ainsi au gouvernement.

«La vaccination est une lueur d’espoir. Je crois qu’un pourcentage ne se prévaudra pas de la vaccination. Certains ne comprennent pas bien ou [adhèrent] à de fausses rumeurs qui courent sur internet. On ne peut pas se permettre un délai additionnel, le gouvernement doit continuer à progresser dans la vaccination», soutient le médecin spécialiste.

À VOIR ÉGALEMENT... 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres