/news/coronavirus
Navigation

«Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond» dans la vaccination

Coup d'oeil sur cet article

Des plages horaires qui ne se remplissent pas à Montréal. Des vaccins qui manquent dans certaines régions. Des chiffres décevants pendant le congé pascal. Plusieurs s’interrogent donc sur l’organisation de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: 107 000 Montréalais n’ont toujours pas pris rendez-vous pour se faire vacciner

• À lire aussi: La vaccination étendue aux 60 ans et plus en Outaouais

«Ça fait depuis jeudi que les gens nous contactent pour nous interroger sur le fait que des plages horaires sont disponibles, qu’ils voudraient se faire vacciner, mais qu’ils ne peuvent pas. Ou encore parce qu’ils se trouvent dans des régions périphériques à Montréal et n’ont pas accès à la vaccination», a expliqué le porte-parole du Parti québécois (PQ) en matière de santé, Joël Arseneau, en entrevue à LCN lundi. 

«Il y a certainement quelque chose qui ne tourne pas rond. On ne sent pas le sentiment d’urgence dans la vaccination alors que depuis des semaines, on dit que ce sera une course contre la montre face aux variants.»

Celui qui est député des Îles-de-la-Madeleine dit que la population est «en droit» de se poser des questions et d’avoir des explications «dès demain» à ce sujet.

  • Écoutez la chronique de Caroline St-Hilaire à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:

34 000 doses de Montréal aux régions

M. Arseneau s’est dit pour le transfert de doses aux régions en retard ou plus affectées par la troisième vague, dans un souci d’équité.

«Ce n’est rien si on a, effectivement, quelques centaines de milliers de doses en réserve. Il faut qu’elles soient transférées pour arriver à une certaine équité dans la distribution des vaccins par rapport aux endroits où le feu est pris», a-t-il indiqué.

«On est dépend des approvisionnements, mais on ne semble pas avoir rodé la machine de façon à pouvoir accélérer le rythme. On semble improviser, c’est décevant.»

Il a répété que «davantage de transparence» était requise dans cette campagne de vaccination, pour informer et rassurer la population.

«Il y a un certain besoin d’informations de la part de la population. Il y a aussi un enjeu de convaincre les gens à aller se faire vacciner. Ce n’est pas tout le monde qui a adhéré à la campagne. Les enjeux sont multiples», a-t-il avancé.

22 500 doses administrées dimanche 

Interrogé sur le rythme plutôt lent de la vaccination pendant le week-end pascal, le porte-parole du PQ en matière de santé a fait savoir qu’il fallait «absolument corriger le tir».

«La population s’attend à mieux du gouvernement. On a bien beau se comparer à d’autres régions au Canada où c’est pire, la troisième vague est bel et bien enclenchée chez nous, il faut réagir et agir promptement.»

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres