/lifestyle/columnists
Navigation

Comment aider ma fille sans prendre toute la charge?

Coup d'oeil sur cet article

Nous avons trois enfants mon mari et moi. Nos plus vieux, une fille et un garçon qui sont jumeaux, nous ont toujours fait honneur et jamais donné le moindre souci. Ils sont tous deux parents, ont de belles carrières et de belles vies. Ce qui n’est pas le cas de notre plus jeune avec qui nous avons vécu les pires misères.

Rendue à 25 ans, elle continue à agir comme une ado toujours en mal d’attirer l’attention de tout le monde. Sa vie d’étudiante fut marquée par une accumulation d’échecs qui l’ont menée à abandonner ses études pour se tourner vers tout ce qui lui offrait une possibilité de réussite sans efforts.

Tout a commencé à l’adolescence quand on a perdu contact avec elle. Les gangs de rue, le vol à l’étalage, l’alcool, les substances, elle a tout essayé à des degrés divers. On a dû faire appel à la DPJ pendant une couple d’années pour en venir à bout. Puis on l’a reprise avec nous tant on était honteux comme parents de ne pas être aussi adéquats que pour nos deux autres enfants.

Elle a cumulé les amoureux sans jamais s’attacher à un seul plus que quelques mois. En cours de route elle a subi un avortement, avant de finalement donner naissance à une petite fille qu’on a gardée mon mari et moi pendant les deux premières années de sa vie tellement notre fille était inadéquate. Puis elle est enfin tombée en amour avec un gars correct. Du moins assez pour reprendre sa fille avec eux, sur les conseils de sa travailleuse sociale.

Elle vient de nous annoncer qu’elle est de nouveau enceinte, et on se remet à paniquer mon mari et moi. Que va-t-il advenir de ces deux enfants, équipés d’une mère qui commence à peine à se prendre en main, qui gagne tout juste de quoi les nourrir, et d’un père qui travaille de nuit, à petit salaire, pour une firme qui fait de l’entretien ménager ? Et elle se dit heureuse, amoureuse et prête à réussir sa famille.

Je ne sais plus quoi penser tellement j’ai peur pour l’avenir. Est-ce possible selon vous, comme nous l’assure sa TS, de faire confiance a quelqu’un qui nous a toujours menti ? Comment faire pour ne pas nous retrouver de nouveau à prendre à sa place, la charge de deux enfants ?

Des parents qui doutent

Personne ne peut prétendre avoir une assurance tous risques dans des situations comme celle de votre fille. La seule garantie actuellement me semble venir de sa TS qui paraît être confiante. Il faut tabler là-dessus et faire confiance à la vie. Ce qui ne devrait pas vous retenir de faire savoir clairement à votre fille qu’il est fini le temps où vous veniez à sa rescousse. Et surtout de tenir parolepar la suite.