/news/currentevents
Navigation

Le médecin québécois accusé de meurtre devra patienter en prison

Coup d'oeil sur cet article

Le médecin québécois accusé du meurtre au premier degré d’un patient de l’hôpital de Hawkesbury, en Ontario, devra attendre au moins jusqu’au 20 avril prochain pour savoir s’il pourra recouvrer ou non sa liberté en attendant la suite des procédures judiciaires.

• À lire aussi: Morts suspectes à Hawkesbury: le permis d’exercice du médecin suspendu

• À lire aussi: Hawkesbury: les décès de cinq patients dans la mire des autorités

• À lire aussi: Meurtre à l’Hôpital général de Hawkesbury: la victime est un octogénaire de Pointe-Claire

Le Dr Brian Nadler a brièvement comparu par téléconférence mardi après-midi au palais de justice de L’Orignal, une municipalité voisine de Hawkesbury. Le juge a alors acquiescé à la demande commune des avocats de la Couronne et de la défense de reporter de deux semaines l’enquête sur remise en liberté de l’accusé, le temps que de nouveaux éléments de preuve soient divulgués et que les procureurs au dossier puissent étudier les faits et en discuter plus longuement.

Rappelons que le médecin de 35 ans, résident de Dollard-des-Ormeaux, dans l’ouest de l’île de Montréal, est accusé d’avoir tué Albert Poidinger, un homme de 89 ans de Pointe-Claire, le 25 mars dernier à l’Hôpital général de Hawkesbury et district. Selon ce que rapportait le «Ottawa Citizen» la semaine dernière, le décès de cinq autres patients serait dans la mire des autorités policières. Les enquêteurs de la Police provinciale de l’Ontario se pencheraient notamment sur les médicaments qu’aurait utilisés le Dr Nadler auprès de ces personnes.

Depuis les événements, le Collège des médecins et chirurgiens de l’Ontario a suspendu le permis d’exercice de Brian Nadler. Il avait aussi été doublement blâmé en 2018 pour conduite non professionnelle par le Collège des médecins et chirurgiens de la Saskatchewan, alors qu’il exerçait à l’hôpital St. Paul, à Saskatoon.

Selon ce que rapportait «Le Journal de Montréal» à la fin du mois dernier, Brian Nadler, bien qu’il ait fait des études à l’Université McGill, n’a jamais été enregistré au sein du Collège des médecins du Québec.