/sports/others
Navigation

Montréal de retour dans la course pour les mondiaux 2024

Le championnat qui devait avoir lieu dans la métropole en 2020 a été annulé

FSKATE-PRIX-ITA-FINAL-ISU
Photo d’archives Le couple canadien Piper Gilles et Paul Poirier a remporté la médaille de bronze en danse lors du championnat mondial disputé à Stockholm, en Suède, il y a moins de deux semaines.

Coup d'oeil sur cet article

Ville hôte des championnats mondiaux de patinage artistique de 2020 qui ont été annulés quelques jours avant le coup d’envoi en raison de la pandémie, Montréal sera dans la course pour l’obtention de l’édition de 2024.

Patinage Canada a confirmé, mardi, sa décision de soumettre la candidature de Montréal. Le mondial se déroulera du 18 au 24 mars. Les pays intéressés doivent confirmer leurs intentions d’ici la fin avril et l’Union internationale de patinage (ISU) dévoilera son choix à l’été 2021.

Directrice générale de Patinage Québec et membre du comité organisateur des mondiaux qui devaient se dérouler dans la métropole en mars 2020, Any-Claude Dion est très heureuse de la tournure des événements.

« C’est une bonne nouvelle que le Canada postule de nouveau et nous sommes heureux d’obtenir l’opportunité de compléter le travail qui avait été fait de 2017 à 2020, a-t-elle indiqué. Tous nos partenaires financiers et nos 400 bénévoles et plus poursuivent avec nous. L’an dernier, la ministre McMann (Danielle) avait annulé le championnat le 11 mars. L’ISU était déjà sur place, le montage des installations avait débuté, la préparation du Centre Bell devait débuter le 12 après la rencontre du Canadien et les équipes devaient arriver le 13. »

Mise en candidature

Le mondial de Montréal avait été le premier événement sportif international annulé. La même journée, la NBA avait interrompu sa saison.

Le Canada part-il avec une longueur d’avance aux yeux de l’ISU ? 

« Parce que le championnat de 2020 a été complètement annulé, on va présenter une nouvelle mise en candidature et nous n’avons pas de garantie que nous allons obtenir le mondial de 2024, a raconté la directrice générale de Patinage Québec, mais nous sommes confiants dans la qualité de notre candidature. Notre dossier est solide et nous avons tous les éléments pour sortir vainqueurs de la course. Parmi les nouveautés, l’aréna de Verdun sera prêt à accueillir les patineurs pour les séances d’entraînement. »

Mme Dion croit que l’attribution des mondiaux de patinage artistique favorisera la croissance de son sport au Québec. 

« Ça serait très bien pour la croissance et la visibilité de notre sport. Il y avait un engouement l’an dernier. Les ventes de billets avaient dépassé les objectifs de Patinage Canada et on avait ouvert des sections supplémentaires au Centre Bell. »

Une seule fois au Québec

Le Québec a accueilli le championnat mondial à une seule reprise, soit en 1932. La dernière visite de l’élite du patinage artistique au Canada remonte à 2013 à London en Ontario. Au fil des ans, le Canada a présenté les mondiaux à deux reprises à Ottawa (1978 et 1984), Calgary (1972 et 2006) et Vancouver (1960 et 2001) ainsi qu’à Halifax (1990) et à Edmonton (1996). 

Parce que les mondiaux de 2022 et 2023 avaient déjà été attribués, l’édition 2024 représentait la première opportunité pour le Canada de signifier son intérêt.