/news/currentevents
Navigation

[PHOTOS] Les lapins géants vandalisés au parc Cartier-Brébeuf

Un véhicule aurait roulé sur les sculptures gonflables

Coup d'oeil sur cet article

Les lapins géants de The Intrude Family qui étaient présentés au parc historique national Cartier-Brébeuf, pour clôturer l’exposition Le Jardin d’hiver, ont été vandalisés mardi matin.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a constaté le méfait vers 6 h 40, après avoir reçu l’appel d’un citoyen. Les dommages s’élèvent à plus de 5000 $.

Photo Agence QMI, Guy Martel

La police n’était pas en mesure mardi soir d’estimer le montant des dommages, qui sera dévoilé bientôt.

Selon toute vraisemblance, un véhicule aurait roulé sur certaines sculptures géantes et aurait sali les autres.

Photo Agence QMI, Guy Martel

« On a localisé un véhicule volé à proximité. Selon nos informations, celui-ci pourrait être relié au vandalisme des lapins gonflables », explique David Pelletier, porte-parole du SPVQ. 

Photo Agence QMI, Guy Martel

L’identité judiciaire et des enquêteurs se sont rendus sur les lieux pour éclaircir les circonstances de l’incident et tenter de retrouver le coupable.

Aucune arrestation n’a encore été effectuée dans cette affaire. Le véhicule a été remorqué pour être analysé.

L’œuvre de l’artiste australienne Amanda Parer, intitulée The Intrude Family, était présentée au parc Cartier-Brébeuf du 27 mars au 5 avril. Son démantèlement devait avoir lieu au courant de la semaine.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Avant de connaître une fin de vie abrupte à Québec, les lapins de l’exposition avaient été présentés entre autres à Londres, Hong Kong, Miami, Santiago et San Diego.

« Faut-tu être colon ! »

Le maire de Québec, Régis Labeaume, était outré, mardi, d’apprendre qu’on avait endommagé l’œuvre d’art. « Faut-tu être colon ! » a réagi le maire.

Photo Agence QMI, Guy Martel

« Il y en a un [lapin] d’éventré et un autre qui est dans un état critique. Les autres sont salis. Il y a un colon qui a pris un véhicule qui, semble-t-il, était volé et qui a décidé qu’il roulait sur les œuvres d’art. Peut-être qu’il était dans un état où il ne savait pas qu’il y avait des œuvres d’art au sol. On va lui donner le bénéfice du doute. Mais aller “slider” sur le parc Cartier-Brébeuf, faut le faire. »

Photo Agence QMI, Guy Martel

Une aide au promoteur

Il a assuré que le promoteur de l’événement, la Manif d’art, recevrait une aide de la part de la Ville de Québec.

Il a indiqué que les œuvres étaient surveillées. Cet incident était imprévisible, s’est-il désolé.

– Avec la collaboration de Stéphanie Martin