/news/society
Navigation

Un projet de 39 M$ pour réaménager le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Coup d'oeil sur cet article

Québec a annoncé un montant de 15,6 M$ pour aider au réaménagement du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières, un projet évalué à 38,9 M$.

L'ambitieux chantier comprend notamment la construction d'un nouveau bâtiment d'accueil, la rénovation de la basilique et du petit sanctuaire, et l'aménagement d'une immense esplanade.

«Il va y avoir une fontaine, un petit fil d'eau qui va descendre vers le fleuve, avec un amphithéâtre, a énuméré Pierre-Olivier Tremblay, évêque auxiliaire au diocèse de Trois-Rivières. Les gens vont pouvoir s'installer avec une vue imprenable sur le fleuve. Et dans les motifs, il va y avoir un petit jet d'eau qui va rappeler un événement important dans l'histoire du sanctuaire; en 1879, il y avait eu un pont de glace.»

La ministre de la Culture, Caroline Proulx, est convaincue que ces travaux feront rayonner le sanctuaire encore davantage. «Ça va rejoindre les gens qui ont envie de pouvoir se baigner de cette riche culture-là du patrimoine religieux. On le fait souvent quand on va en Europe, les Européens viennent également chez nous pour voir le patrimoine religieux bâti», juge-t-elle.

Déjà plus de 430 000 personnes visitent le sanctuaire chaque année. Avec les travaux, on espère allonger la durée des séjours en Mauricie, ce qui représente une excellente nouvelle pour le secteur Cap-de-la-Madeleine, que la Ville tente de revitaliser.

La pandémie a affecté les activités du sanctuaire, entre autres en raison des touristes étrangers qui ont dû annuler leur voyage. Mais pour Mgr Tremblay, l'urgence sanitaire en a aussi incité plusieurs à redécouvrir le site. «Les gens avaient peu d'endroits où ils pouvaient aller pour leurs besoins de recueillement, de paix. C'est un lieu d'inspiration», a-t-il dit.