/news/politics
Navigation

Du favoritisme pour obtenir des places en garderie, admet le ministre Mathieu Lacombe

GEN-GARDERIES-PRIVEES
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Famille admet que des parents arrivent à se faufiler dans les listes d’attentes du guichet unique pour obtenir une place en garderie. Or, la pratique est légale, selon Mathieu Lacombe, car chaque établissement applique sa propre politique d’admission. 

• À lire aussi: Pénurie de places en garderie: un mouvement citoyen propose des solutions

«Ce sont eux-autres qui décident quels enfants ils acceptent et là-dedans, on a vu des affaires qui n’ont pas de bon sens, comme être recommandé par un membre du conseil d’administration», a affirmé le ministre au micro de Benoît Dutrizac à QUB radio, mercredi.

«Si ce n’est pas du favoritisme, je me demande ce que c’est. Je ne suis pas d’accord avec ça. La vérificatrice générale non plus», a-t-il ajouté.

Mathieu Lacombe a indiqué qu’un projet de loi sera déposé pour corriger la situation cet automne. Si 50 000 enfants sont en attente d’une place, la priorité n’est pas la même pour tous.

«Il y a à peu près la moitié de la liste d’attente qui ne sont pas des enfants qui ont besoin d’une place demain matin», a-t-il relativisé.