/news/education
Navigation

Élèves en difficulté: le psychologue Camil Bouchard craint le pire dès l’an prochain

GEN-REPORTAGE-ECOLE-MCMASTERVILLE
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les jeunes qui vivent des problèmes de santé mentale, de comportement ou qui ont des difficultés d’apprentissage risquent de frapper un mur, prévient le psychologue Camil Bouchard. 

«Je pense qu’on va avoir un rebond de ça qui va être assez spectaculaire, pas à long terme, à très court terme», a déclaré M. Bouchard au micro de Richard Martineau, mercredi.

L’auteur du rapport «Un Québec fou de ses enfants» estime que la pandémie aura pour effet d’aggraver les difficultés de plusieurs jeunes. Des problèmes qui auraient pu être traités en temps normal dans le système scolaire.

«Si on ne fait pas mieux que maintenant, je ne donne pas cher de leur peau à la fin de deux, trois années scolaire supplémentaire. Ils vont vivre des détresses ces jeunes-là comme on ne leur souhaite pas», a-t-il ajouté.

Le retour de l’école en alternance dans plusieurs régions est par ailleurs une bonne décision, selon lui.

«On a choisi jusqu’à maintenant la moins pire des pires stratégies, je pense. C’est moins pire que si on fait une fermeture totale de l’école.»