/news/coronavirus
Navigation

La vaccination élargie aux 60 ans et plus de tout le Québec

Les malades chroniques et les travailleurs essentiels de l’île de Montréal sont aussi admissibles

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement met les gaz. La vaccination contre la COVID-19 sera étendue à tous les Québécois de 60 ans et plus. Les malades chroniques et les travailleurs essentiels pourront également recevoir leur première dose du vaccin à compter de la semaine prochaine, mais seulement sur l’île de Montréal.

• À lire aussi - Vaccination: Québec ouvre à plusieurs nouveaux groupes

• À lire aussi - Vaccination: mieux que le reste du Canada

• À lire aussi - Nouveau record de vaccination en Ontario

• À lire aussi: Campagne de vaccination: Québec atteindra ses objectifs, assure Dubé

On assistera à une hausse de la vaccination ces prochains jours puisque pas moins de 265 000 rendez-vous étaient déjà disponibles mercredi en soirée.

Pour l'instant, la décision de commencer à vacciner les malades chroniques et travailleurs essentiels sur l'île de Montréal est bien accueillie par la spécialiste en santé publique Roxane Borgès Da Silva, qui estime que la densité de population dans la métropole mérite une attention particulière.  

Une éclosion comme celle qu’a connue la capitale nationale au désormais célèbre Méga Fitness Gym aurait pris une ampleur démesurée à Montréal, où le pourcentage de contacts entre les individus est décuplé.  

« Pourquoi attendre quand on sait qu’on contient l’incendie, mais il suffirait d’un petit coup de vent et hop, le feu repart en brasier et flambe dans tout Montréal. Ça pourrait partir très vite à Montréal », précise-t-elle, en entrevue.     

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

 

Prioriser les enseignants

La professeure invite toutefois le gouvernement Legault à prioriser rapidement la vaccination aux enseignants, aux premières loges de la propagation du virus.

Si les personnes souffrant de maladies chroniques peuvent généralement s’isoler et appliquer les gestes barrières pour éviter de s’exposer à la COVID-19, ce n’est pas le cas des enseignants. 

« Un prof doit aller à l’école et il doit se retrouver dans sa salle de classe, dans laquelle les fenêtres ne peuvent peut-être pas ouvrir et dans laquelle les bureaux ne peuvent pas être placés à deux mètres les uns des autres », plaide-t-elle.  

Vaccin d’AstraZeneca

Les Québécois de 55 ans et plus qui souhaitent se faire inoculer au plus vite, sans rendez-vous, pourront le faire dès aujourd’hui avec le vaccin d’AstraZeneca, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, Christian Dubé, en conférence de presse à Montréal.
Photo pool la presse canadienne, Ryan Remiorz
Les Québécois de 55 ans et plus qui souhaitent se faire inoculer au plus vite, sans rendez-vous, pourront le faire dès aujourd’hui avec le vaccin d’AstraZeneca, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, Christian Dubé, en conférence de presse à Montréal.

Les citoyens de 55 ans et plus qui souhaitent se faire inoculer au plus vite, sans rendez-vous, pourront le faire dès jeudi avec le vaccin d’AstraZeneca dans des cliniques désignées (voir plus bas).  

Roxane Borgès Da Silva craint malheureusement que plusieurs citoyens hésitent à se faire vacciner avec l’AstraZeneca.

Elle espère ardemment que les Québécois prennent conscience de la chance qui se présente à eux d’être immunisés contre le virus. 

« Il y a une résistance à prendre ce vaccin-là. Je déplore un peu toute la mauvaise publicité qui a été faite autour de ce vaccin-là, d’autant plus que [les cas de thromboses] sont des cas exceptionnels, des cas très très rares. »  

  • Écoutez la réaction de Kathleen Legault, présidente de l’Association montréalaise des directions d'établissement scolaire   

Malades chroniques à haut risque  

Les personnes de moins de 60 ans aux prises avec une maladie chronique pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner dès lundi sur l’île de Montréal.

Mais attention, seuls les malades chroniques qui sont hospitalisés ou qui sont suivis régulièrement à l’hôpital – comme les patients suivis pour de la dialyse rénale, les personnes greffées et celles présentement sous traitement pour des cancers – seront inoculés en priorité.

La vaccination se fera par les médecins traitants ou par les pharmaciens, pour ceux qui ne pourront recevoir leur dose en milieu hospitalier.

« Si vous avez de l’hypertension, du diabète et vous voyez votre médecin spécialiste aux trois mois, vous êtes dans la catégorie des maladies chroniques moins sévères, moins à haut risque », a précisé mercredi le Dr Horacio Arruda.

Dans ce cas, vous devrez attendre votre tour en fonction de votre âge.  


Voici la liste des maladies chroniques et des problèmes de santé du groupe prioritaire 8 de vaccination :  

  • Hypertension  
  • Maladies respiratoires : maladies pulmonaires chroniques, maladies de la circulation pulmonaire   
  • Maladies cardiovasculaires : infarctus du myocarde, arythmie cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, valvulopathie, maladies cérébrovasculaires, troubles vasculaires périphériques   
  • Diabète (avec ou sans complication)   
  • Cancer   
  • Tumeur sans métastase   
  • Cancer métastatique   
  • Trouble neurologique   
  • Démence   
  • Maladie du rein   
  • Maladie hépatique   
  • Problème du système immunitaire   
  • Arthrite rhumatoïde/ collagénose avec manifestation vasculaire   
  • VIH/SIDA   
  • Obésité   
  • Psychose   
  • Anémie (par carence et hémorragique)     

Au tour des profs de Montréal  

Les travailleurs essentiels de l’île de Montréal pourront prendre leur rendez-vous de vaccination à compter de demain. Une preuve d’emploi sera exigée le Jour J.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, n’était pas en mesure de fixer une date pour les autres régions du Québec, qui n’ont pas encore immunisé une proportion assez importante de leurs habitants de 60 ans et plus.

Le gouvernement prie les Québécois de ne pas jalouser leurs concitoyens. « Ces travailleurs ont tous été retenus en fonction des données épidémiologiques de la fréquence des éclosions dans ces milieux, du risque d’exposition à la COVID-19 et afin de réduire les perturbations sociales et préserver le fonctionnement de la société », a fait valoir le Dr Horacio Arruda.  


Travailleurs essentiels admissibles :

  • Personnel des écoles primaires et secondaires ; des milieux de garde pour enfants (garderies, CPE) ; de la sécurité publique (pompiers, policiers, centres de détention) ; des abattoirs, de secteurs miniers en régions éloignées, travailleurs du milieu communautaire et travailleurs étrangers temporaires du milieu agricole. 

L’AstraZeneca au sans rendez-vous  

Les Québécois de 60 ans et plus de partout à travers la province pourront prendre un rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19 dès jeudi.

Plus encore, les citoyens de 55 ans et plus qui souhaitent se faire inoculer au plus vite, sans rendez-vous, pourront le faire aussi dès jeudi avec le vaccin d’AstraZeneca.

Les cliniques désignées seront ouvertes de 8 h à 20 h dans toutes les régions du Québec. Un « système de coupons » sera mis en place pour éviter de longues files d’attente.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, espère que les Québécois viendront en grand nombre. « Vous avez le choix de vous faire vacciner au début d’avril, ou peut-être (seulement) en juin. Moi je pense qu’avec la pandémie qu’on vit et la situation qu’on a vécue à Québec, en Outaouais et dans Chaudière-Appalaches dans les dernières semaines, moi je ne prendrais pas de chance », a-t-il insisté.


Liste des centres désignés pour la vaccination sans rendez-vous :   

À voir aussi                    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres