/sports/opinion/columnists
Navigation

La porte s’ouvre pour Allen

Canucks vs Canadiens
Photo Martin Chevalier Jake Allen pourrait profiter de l’absence de Carey Price.

Coup d'oeil sur cet article

On ne sait pas encore combien de matchs Carey Price va rater en raison de sa blessure, mais il s’agit d’une belle opportunité pour Jake Allen, qui a été l’un des gardiens les plus constants dans la LNH cette saison. 

• À lire aussi - Dominique Ducharme: profondeur et engagement

• À lire aussi - La belle rondelle d’Eric Staal

Allen, qui a aussi été le plus régulier à Montréal, mérite de jouer et il en aura l’occasion non seulement en raison de l’état de santé de Price, mais aussi du calendrier chargé du CH. Il va inciter Dominique Ducharme à réfléchir et encore davantage s’il devait coller deux ou trois solides performances dans l’éventualité d’une absence prolongée de Price. 

Ce n’est jamais une bonne idée pour un gardien de céder son filet. Évidemment, Price possède un statut particulier et on en a eu une autre preuve lundi alors qu’il était de retour à son poste après une performance ordinaire contre les Sénateurs d’Ottawa. Personnellement, j’aurais choisi Allen. 

Le même price

Dans bien des équipes, Price aurait regardé le match de lundi du bout du banc, mais il a joué et il a relativement bien fait. Certains affirment qu’il joue moins bien depuis l’arrivée de Sean Burke, mais ça n’a rien à voir avec celui-ci. On revoit le même Price et on espère qu’il trouvera bientôt sa deuxième vitesse.  

Le 31 a encore du temps devant lui, mais il devra absolument rehausser son niveau de jeu. Je vois régulièrement Andrei Vasilevskiy à l’œuvre chez le Lightning de Tampa Bay, et Price est loin de ce standard présentement. 

Logiquement, Price sera le gardien partant lors du premier match des séries, mais on le sait, il ne s’agit pas d’une saison typique à Montréal. Marc Bergevin a misé toutes ses billes et ça prend des résultats. 

Si Allen donne une meilleure chance de gagner au Canadien, le statut de Price ne voudra plus rien dire. Allen jouera. 

Profondeur devant le filet

Pour la première fois depuis 2010, le poste de Price est en jeu et Allen a une opportunité en or. Mon ancien partenaire à Montréal, Jeff Hackett, m’a fait comprendre une chose. Il m’a dit : « Lorsque tu joues, c’est toi le gardien numéro un ! » 

Et Allen joue comme un gardien numéro un depuis le début de la saison. S’il poursuit ainsi et que Price n’élève pas son jeu davantage, Allen pourrait peut-être connaître un printemps exceptionnel. Au moins, le Tricolore a de la profondeur devant le filet. 

La bonne nouvelle, c’est que le Canadien est en bonne position et que l’équipe est solide. L’arrivée d’Eric Staal se fait déjà sentir et le fait que le Canadien réussisse à neutraliser Connor McDavid et Leon Draisaitl sur une base régulière est un indice très révélateur de la qualité de l’équipe.  

Tous les éléments sont en place pour que le Canadien sorte de la division Nord et se rende au carré d’as. Pour l’instant, Brendan Gallagher sera difficile à remplacer, mais Jake Evans et Michael Frolik sont des réservistes de qualité, sans oublier Ryan Poehling et Cole Caufield, qui sont avec le Rocket.  

De plus, comme les nouvelles sont encourageantes dans le cas de Ben
Chiarot, je serais surpris de voir Bergevin transiger à nouveau.

L’impact de Staal 

Difficile d’imaginer meilleur scénario pour un premier match dans son nouvel uniforme que de marquer le but gagnant en prolongation. C’est ce qu’Eric Staal a réussi, mais même sans cela, on a pu constater à quel point il est respecté par ses nouveaux coéquipiers. 

En incluant Frolik, Bergevin a acquis six joueurs qui ont gagné la coupe Stanley. C’est le genre d’expérience qui peut faire la différence dans une série. Staal ne fait qu’ajouter à ce précieux ingrédient. Il saura quoi dire ou quoi faire dans les moments importants. 

–Propos recueillis par Gilles Moffet

Entrefilets  

Revoilà Danault ! 

J’aime ce que je vois de Phillip Danault et ça semble être la même chose pour Dominique Ducharme, qui l’utilise à profusion. C’est bien mérité et j’ai l’impression que Danault a mis de côté ses questions de contrat. C’est un joueur important pour le Canadien, et plus ça va, plus il gagne des points. Il sera éventuellement récompensé. 

Un «buzz» pour les Panthers 

On parle beaucoup des Panthers en Floride et on assiste à toute une lutte pour le premier rang de la division Centrale entre eux, le Lightning de Tampa Bay et les Hurricanes de la Caroline. C’est dommage que les Panthers aient perdu les services du défenseur Aaron Ekblad. Malgré tout, ils demeurent redoutables et le gardien Sergei Bobrovsky retrouve ses moyens. On connaît la puissance du Lightning et avec le retour du gardien Petr Mrazek, les Hurricanes sont plus dangereux que jamais.

Critique publique déplacée 

Je n’ai pas aimé la façon dont on a géré le dossier du gardien Carter Hart chez les Flyers. Alain Vigneault n’avait pas à critiquer publiquement son éthique de travail. Pour moi, c’est de la régie interne. Il n’avait qu’à faire jouer Brian Elliott sans élaborer davantage. Ça démontre encore une fois combien il est difficile d’être gardien numéro un à 21 ou 22 ans. Hart s’en remettra et il n’en sera que plus fort.

Tous les yeux sur Caufield 

On a tous hâte de voir comment Cole Caufield va se débrouiller avec le Rocket de Laval. Je ne me souviens pas d’une recrue du Canadien qui ait suscité autant d’intérêt à ses débuts professionnels depuis Carey Price en 2007. Alexander Romanov était aussi très attendu en début de saison.