/sports/tennis
Navigation

Une semaine de retard à Roland-Garros

Une semaine de retard à Roland-Garros
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le tournoi de tennis de Roland-Garros, deuxième Grand Chelem de la saison, sera repoussé d’une semaine. 

• À lire aussi: Leylah Annie Fernandez s'incline au terme d'un long duel

• À lire aussi: Bianca Andreescu se fait rassurante

Selon le média français «L’Équipe», la compétition aura maintenant lieu du 30 mai au 13 juin.

Ce report pourrait être particulièrement bénéfique à la sixième raquette de la WTA, Bianca Andreescu, qui se remet d’une blessure mineure à la cheville droite, subie lors de sa finale contre Ashleigh Barty, samedi à Miami.

«Je suis soulagé de vous dire que ma blessure n’est pas sérieuse. Avec un peu de repos et de préparation, je serai de retour prochainement», avait indiqué l’athlète de 20 ans, sur son compte Instagram, au lendemain de son abandon.

Cette blessure a contraint Andreescu à faire une croix sur la Coupe Billie Jean King, anciennement connue sous le nom de Fed Cup. Selon le site live-tennis.eu, elle devrait commencer sa préparation sur terre battue au tournoi de Madrid, à la fin du mois d’avril.

Toujours du côté féminin, ce léger report pourrait aussi profiter à Leylah Annie Fernandez et Eugenie Bouchard, qui auront la chance d’améliorer leur classement. La première a déjà entamé sa saison sur terre battue, elle qui s’est inclinée au deuxième tour du tournoi de Charleston, mercredi. Pour sa part, Bouchard devrait participer aux qualifications pour le tournoi d’Istanbul, qui débute le 19 avril.

Du côté des hommes, ce report ne devrait pas affecter Denis Shapovalov, Milos Raonic et Félix Auger-Aliassime, les trois Canadiens les mieux placés au classement de l’ATP, dans l’ordre, qui auront leur place dans le tableau principal de la compétition.

Shapovalov et Raonic, respectivement 12e et 19e raquettes mondiales, ont tiré un trait sur la première grosse compétition masculine sur terre battue, le tournoi de Monte-Carlo. Le premier entamera sa préparation avec des présences à Barcelone et Madrid, tandis que le second devrait seulement participer au deuxième de ces tournois.

Pour sa part, le seul Québécois des trois est celui qui a l’horaire le plus chargé, avec des présences à Monte-Carlo, Barcelone et Madrid, soit trois tournois en quatre semaines.