/news/coronavirus
Navigation

Vaccination: le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie indigné

Vaccination: le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie indigné
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie digère mal le fait que Québec tarde toujours à rendre prioritaire la vaccination pour les enseignants de la région.

En conférence de presse mercredi, le ministre de la Santé Christian Dubé a annoncé que les enseignants du primaire et du secondaire de Montréal pourront prendre rendez-vous dès vendredi pour être vaccinés en priorité. Une mesure que demande depuis des semaines le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie.

«On ne comprend pas ce qu'attend le gouvernement, a expliqué le président du syndicat, Richard Bergevin. Est-ce qu'on veut garder nos écoles ouvertes? Si la réponse est oui, il faut tasser les gens et vacciner les professeurs parce qu'on ne sera pas capables de garder nos écoles ouvertes si nos professeurs tombent malades.»

Les chauffeurs d'autobus scolaires sonnent aussi l'alarme.

Le président du secteur du transport scolaire de la FEESP-CSN, Stephen Gauley, qui représente 3200 membres au Québec, va même jusqu'à qualifier la situation d'«insultante».

«C'est insultant, considérant que nos employés font partie des plus âgés au Québec. Également, dans nos autobus, les jeunes sont collés les uns sur les autres, contrairement à ce que plusieurs peuvent penser. La distance est loin d'être respectée.»

S'ajoute à cela le fait que la moitié des 3200 chauffeurs d'autobus sont âgés de plus de 60 ans.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres