/news/coronavirus
Navigation

Centres de vaccination assaillis

Frénésie autour des doses du vaccin d’AstraZeneca

GEN-COVID-19
Photo André Paquette Les gens faisaient la file jusque dans le stationnement du Centre communautaire Dollard-des-­Ormeaux.

Coup d'oeil sur cet article

La vaccination sans rendez-vous a fait le bonheur de nombreux quinquagénaires au Québec qui se sont rués dès le petit matin, jeudi, pour obtenir une première dose du vaccin d’AstraZeneca.

« Ça fait des semaines que je dis que si personne ne veut du AstraZeneca, moi je vais le prendre ! » a lancé Lynn Binda, 57 ans, à sa sortie de la clinique de vaccination contre la COVID-19 du Collège Vanier à Montréal.

Des milliers de Québécois se sont précipités sur les premières doses accessibles aux 55 ans et plus de la province. Ce dernier a mauvaise presse depuis que de nombreux pays, dont le Canada, ont soit interrompu soit restreint l’inoculation en raison de rares cas de thromboses.

Certains avaient apporté leur banc comme ici au Centre Francine-­Gadbois de Boucherville.
Photo Chantal Poirier
Certains avaient apporté leur banc comme ici au Centre Francine-­Gadbois de Boucherville.

À Québec, ça n’a pas empêché les 1200 coupons donnant accès à une dose dans la journée de s’envoler en 45 minutes environ. 

Dès 4 h 30 du matin, les premières personnes se sont présentées au Centre de recherche CERVO à Beauport. En Estrie, la même quantité de coupons a aussi trouvé preneur en quelques heures. 

Sur l’île de Montréal, les autorités ont affirmé au Journal qu’elles ont eu suffisamment de doses pour toutes les personnes s’étant présentées. 

Peu de doses à Laval

À Québec, l’engouement a provoqué un bouchon de circulation.
Photo Agence QMI, Guy Martel
À Québec, l’engouement a provoqué un bouchon de circulation.

À Laval, seulement 150 doses étaient disponibles jeudi et plus de 500 personnes ont dû se contenter d’un coupon pour une autre journée. En Montérégie, certains ont également reçu un rendez-vous pour le lendemain.

Gordie Ishizuka, 56 ans, a attendu près de trois heures pour recevoir sa dose au Stade olympique de Montréal. Cela en valait pleinement la peine, selon lui. 

À 8 h 15, plus de 250 personnes attendaient à l’extérieur du Stade olympique.
Photo Martin Chevalier
À 8 h 15, plus de 250 personnes attendaient à l’extérieur du Stade olympique.

« J’aime ça voyager. Si je dois avoir un passeport vaccinal, je veux l’avoir », a-t-il affirmé.

Certains ont aussi ressenti l’urgence de recevoir une protection en raison des variants. 

« Il y en a qui ont peur du AstraZeneca, mais il y en a d’autres qui ont plus peur du variant ! » a résumé Marie-Hélène Legault aussi présente au Stade olympique.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres