/finance/business
Navigation

Une première commande post-COVID-19 pour Airbus

FRANCE-AIRCRAFT-AVIATION-ECONOMY
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Airbus a enregistré à la fin mars sa toute première commande ferme d’avions commerciaux A220 depuis le début de la pandémie de coronavirus, il y a plus d’un an.

« C’est une bonne nouvelle pour le programme », s’est réjouie jeudi une porte-parole d’Airbus Canada, Annabelle Duchesne.

« C’est un signe encourageant » pour la reprise de l’industrie aérienne, a-t-elle ajouté.

La commande porte sur 20 appareils A220-300, la plus grande version de l’avion. Au prix officiel, le contrat aurait une valeur de plus de 1,8 milliard $ US (près de 2,3 milliards $ CA), mais les acheteurs bénéficient presque toujours d’importants rabais.

Client anonyme

Le géant européen n’a pas révélé l’identité du client à la demande de ce dernier.

Anciennement connu sous le nom de Bombardier C Series, l’A220 est assemblé à Mirabel et à Mobile, en Alabama. Si la commande a été passée par un client américain, les appareils seront construits à Mobile ; sinon, ils le seront à Mirabel.

Les derniers achats d’avions A220 remontaient à janvier 2020. Le transporteur Air Sénégal avait alors commandé 8 appareils et le loueur américain Air Lease, 50.

En octobre dernier, Airbus avait annoncé la vente de six A220 en version jet d’affaires (Two Twenty).

L’A220 cumule actuellement des commandes pour 649 appareils, dont 497 restent à livrer.

En mars, Airbus a livré quatre avions A220 : deux à Air Canada et deux à Delta Air Lines. Trois d’entre eux ont été assemblés à Mirabel et le quatrième en Alabama.