/news/transports
Navigation

Québec dans le carré d’as des arrêts de bus les plus désolants: jusqu’à vendredi 16h pour voter

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Les arrêts est et ouest sur la rue Frank-Carrel, à Québec, en nomination pour le concours de l’arrêt de bus le plus désolant.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir écrasé son adversaire du Queens en deuxième ronde, Québec bataille actuellement férocement en demi-finale du concours pour déterminer le pire arrêt de bus. Les internautes ont jusqu’à 16h vendredi pour enregistrer leur vote.

• À lire aussi: Arrêts de bus les plus désolants: Québec lutte contre New York

• À lire aussi: Québec en lice pour l’arrêt d’autobus le plus désolant

Streetsblog USA organise annuellement un concours des arrêts de bus «les plus désolants» des États-Unis.

Un arrêt sur la rue Frank-Carrel, à Québec, face au commerce de portes et fenêtres Futura, a été retenu par les rédacteurs du blogue, malgré sa position géographique.

«Le phénomène des mauvais arrêts de bus ne connaît pas de frontières, et franchement, les arrêts de Québec qui nous ont été soumis étaient trop mauvais pour qu’on passe à côté!» avait expliqué Kea Wilson, rédactrice du blogue, la semaine dernière.

Le blogue utilise la formule des séries éliminatoires du monde du sport. Le concours a commencé avec une sélection de 16 arrêts.

Sur un arbre

Québec se mesure actuellement à un arrêt de Lower Merion Township, en Pennsylvanie.

Les auteurs de la compétition le qualifient «d’abomination végétale» puisqu’il est situé derrière un garde-fou, dans un secteur boisé.

Pour avancer à l’avant-dernière ronde, Lower Merion avait eu raison d’un concurrent de Pittsburgh en raflant 57% des votes (152 sur 265).

Au même moment, Québec avait tout simplement démoli son adversaire du Queens en obtenant 87% des 3628 votes (3148).

Mme Wilson a été impressionnée de la participation des internautes lors de l’affrontement Québec-Queens: «un sommet dans ce concours».

Elle a aussi fait remarquer que la rédaction du blogue avait reçu environ 300 messages pour rappeler l’orthographe correcte du mot «Québécois» (et non «Québequois»).

L’autre demi-finale met aux prises des arrêts de Chicago et de Staten Island, une banlieue de New York.