/world/europe
Navigation

Rejeté par son troupeau, un éléphanteau meurt dans un zoo en Suède

Coup d'oeil sur cet article

Rejeté par son troupeau après la naissance d'un autre bébé éléphant, un éléphanteau âgé d'à peine deux semaines est mort jeudi soir au zoo de Borås en Suède, où son sort a ému le pays. 

«Malgré trois jours de soins intensifs avec un vétérinaire et des soigneurs veillant à ses côtés jour et nuit, le petit animal nous a quittés aujourd'hui. Son corps ne pouvait en supporter davantage, elle a dû s'endormir», a annoncé le parc zoologique sur Instagram, avec une photo de soigneurs entourant l'animal.

Né le 26 mars, l'éléphanteau, une jeune femelle qui ne portait pas encore de nom, a été rejeté par le troupeau après la naissance d'un autre éléphanteau, un mâle, lundi.

«Nous sommes tous très tristes, mais en même temps nous essayons de nous réjouir que l'autre éléphanteau semble alerte et éveillé», a poursuivi le zoo.

Les soigneurs ont expliqué n'avoir rien pu faire contre le rejet du bébé par le groupe.

Le parc animalier de Borås, dans l'ouest de la Suède, abrite une dizaine d'éléphants d'Afrique. Les naissances en captivité sont rares pour l'espèce, dont la population a considérablement décliné à l'état sauvage.

Il y a 50 ans, environ 1,5 million d'éléphants sillonnaient toute l'Afrique, mais le plus récent recensement des grands mammifères en 2016, n'en dénombrait plus que 415 000, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature.