/finance/business
Navigation

Revenus de 6,9 M$ pour le président d’iA

Coup d'oeil sur cet article

Le grand patron d’iA Groupe financier, Denis Ricard, a vu sa rémunération totale bondir de 22 %, l’an dernier, pour atteindre 6,9 millions $.

Hier, l’assureur a dévoilé la rémunération globale de ses cinq plus hauts dirigeants pour 2020. Trois de ces membres ont vu grimper leur salaire. 

Le salaire de base du président et chef de la direction a été de 950 000 $ et la valeur de son régime de retraite s’est élevée à 3,68 millions $.

M. Ricard, qui est en poste depuis septembre 2018, a également reçu 2,28 millions $ sous forme d’actions, bonis ou avantages. 

Sa rémunération en 2020 représente la plus importante somme versée à un président d’iA Groupe financier. En 2019, il avait empoché 5,67 millions $.

À sa dernière année complète en 2018, l’ex-président, Yvon Charest, avait touché 2,61 millions $. Il n’avait toutefois rien reçu dans son régime de retraite.    

En début 2020, iA Groupe financier dit avoir fait appel à une firme spécialisée de consultants en rémunération afin «de valider le positionnement concurrentiel de la rémunération offerte à son président».

«À la suite de cette analyse et dans le but de mieux aligner la rémunération offerte avec les pratiques du marché, des ajustements ont été apportés au salaire de base ainsi qu’au boni cible de Denis Ricard», avance le porte-parole, Pierre Picard. « Nous estimons que la rémunération des hauts dirigeants [...] est juste et raisonnable, que notre rendement la justifie et qu’elle est le résultat d’une approche mûrement réfléchie », poursuit-il.

À titre de comparaison, chez Intact, le chef de la direction, Charles Brindamour, a encaissé 10,11 millions $ en 2020, dont un salaire de base de 1,26 million $. Par rapport à 2019, sa rémunération totale a bondi de 11 %. 

Top 5

Si on additionne les salaires, les primes et les avantages versés aux cinq plus hauts salariés d’iA Groupe financier, la cagnotte est passée entre 2019 et 2020 de 13,94 millions $ à 16,29 millions $. 

Parmi les autres dirigeants les mieux payés, on retrouve en deuxième et troisième positions, le vice-président exécutif, chef des finances et actuaire en chef, Jacques Potvin, et le vice-président exécutif et chef des placements, Alain Bergeron. Ils ont récolté 2,77 millions $ et 2,33 millions $. 

Au cours de son exercice financier 2020, iA Groupe financier a déclaré un profit net de 632 millions $ (- 9,5 %). 

Récemment, dans une entrevue avec Le Journal, le président et chef de la direction, M. Ricard, a indiqué vouloir réaliser d’autres acquisitions aux États-Unis et prévoit investir un demi-milliard de dollars supplémentaires d’ici 2025 pour appuyer le déploiement de nouvelles technologies. 

La dernière année, en raison des impacts de la pandémie, a été payante pour certains assureurs. En janvier dernier, un rapport de la firme Hellosafe.ca mentionnait que les assureurs automobiles auraient réalisé des économies de près de 1,6 G$ au Québec en 2020.

Mercredi, l’action d’iA Groupe financier valait plus de 70 $ à la Bourse de Toronto.