/sports/football
Navigation

Un ex-joueur de la NFL soupçonné d'avoir tué cinq personnes, dont deux enfants

Coup d'oeil sur cet article

Un ancien joueur professionnel de football américain est soupçonné d’avoir abattu, mercredi, cinq personnes, dont deux enfants, avant de se suicider dans l’État américain de la Caroline du Sud, a annoncé jeudi le shérif local. 

L’ancien joueur des 49ers de San Francisco Phillip Adams aurait tué les victimes par arme à feu en fin d’après-midi dans sa ville natale de Rock Hill, dans le comté de York, avant de retourner au domicile familial, où il s’est suicidé peu après minuit.

«Nous ne savons pas encore pourquoi c’est arrivé», a dit d’emblée Kevin Tolson, shérif du comté de York, lors d’une conférence de presse jeudi après-midi. «Rien de tout ça n’a de sens.»

Les cinq victimes sont un médecin de 70 ans, son épouse de 69 ans et deux de leurs petits-enfants, âgés de 9 et 5 ans, ainsi qu’un homme de 38 ans, employé d’une entreprise de chaufferie qui travaillait à l’extérieur de leur maison.

Le médecin, Robert Lesslie, était un «pilier» de la communauté, a souligné le shérif. Le Dr Lesslie avait fondé un centre de soins dans les environs, selon des médias locaux.

«Les pertes qui nous affligent sont indicibles», ont écrit les familles dans un communiqué lu par Kevin Tolson lors du point de presse.

Une sixième personne, un deuxième technicien présent sur les lieux, a été hospitalisée, a précisé M. Tolson.

La police a rapidement identifié M. Adams comme suspect après être arrivée sur les lieux du crime, grâce à des indices, a indiqué le shérif.

Après avoir fait sortir de leur domicile les parents de Phillip Adams, qui ignoraient ce qui s’était passé, les forces de l’ordre ont tenté de joindre l’ancien joueur de football américain resté dans la maison, a précisé M. Tolson.

Les policiers ont ensuite pénétré dans la bâtisse et ont découvert le corps de M. Adams, décédé d’une blessure qu’il s’était lui-même infligée.

«Bousillé» par le football américain

Ce quintuple meurtre intervient au moment où les États-Unis sont confrontés, depuis l’année dernière, à une augmentation des violences par armes à feu, et ont été secoués par deux tueries début 2021, à Atlanta en Géorgie et à Boulder dans le Colorado.

Le président Joe Biden, qui a dévoilé jeudi un plan limité pour lutter contre les armes à feu, a fustigé l’«épidémie» et la «honte internationale» que constitue la violence par armes à feu aux États-Unis.

Lors d’une allocution à la Maison-Blanche destinée à présenter son plan, il a cité la fusillade de Rock Hill comme un exemple de cette violence endémique.

Interrogé par la chaîne de télévision locale WCNC, Alonzo Adams, le père du suspect, a affirmé: «Je crois que le football [américain] l’a bousillé.»

M. Adams a affirmé à WCNC que son fils avait récemment quitté son domicile pour venir se réinstaller chez ses parents.

Ancien sportif universitaire vedette, Phillip Adams avait vu sa carrière professionnelle marquée par les blessures, dont des commotions cérébrales. Il avait joué pour les 49ers, ainsi que pour les New England Patriots et les New York Jets, notamment, avant de mettre un terme à sa carrière en 2015 avec les Falcons d’Atlanta.

SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE

Ligne québécoise de prévention du suicide • www.aqps.info • 1-866-APPELLE (277-3553) 

Jeunesse, J’écoute • www.jeunessejecoute.ca • 1-800-668-6868 

Tel-Jeunes • www.teljeunes.com • 1-800-263-2266