/sports/jo
Navigation

Des gens d’affaires rêvent aux Jeux olympiques d’hiver à Québec

Offensive des militants d’une candidature de Québec pour 2030

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Des entrepreneurs continuent de croire en la possibilité de tenir des Jeux d’hiver en 2030 à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Même si Régis Labeaume est fermé à l’idée, des gens d’affaires pensent que la Ville de Québec serait l’endroit tout indiqué pour accueillir dans neuf ans les Jeux olympiques d’hiver et défendront cette proposition avec le comité «Québec 2030», qui a pris de l’ampleur.

Selon nos informations, le regroupement Québec 2030 prévoit de faire une sortie publique prochainement pour donner un élan à sa campagne de mobilisation et serait en pourparlers pour faire la promotion d’un partenariat avec la ville de Vancouver.

Mercredi, les responsables de cette initiative ont annoncé par la voie des réseaux sociaux avoir convaincu plusieurs personnalités influentes du monde des affaires de faire partie de leur comité directeur. Celui-ci compte actuellement treize membres.

L’organisme a notamment recruté Marie-France Poulin, vice-présidente de la société d’investissements Camada, en Beauce, et femme d’affaires connue pour son implication à la tête de plusieurs conseils d’administration (Port de Québec, Université Laval, YWCA de Québec).

Mme Poulin présidera la campagne du mouvement en 2021, peut-on lire sur le site web du comité, sur lequel celui-ci revendique plus de 400 entreprises et plus de 250 personnes et athlètes ayant donné leur appui à la démarche.

Les membres du comité directeur auront pour mission de «mobiliser les acteurs-clés nécessaires au dépôt» d’une éventuelle candidature de Québec pour les Jeux d’hiver de 2030, ont précisé les organisateurs sur Facebook.

Réforme

Fondé en 2019 par le promoteur Mark Charest, ce collectif a fait parler de lui pour la première fois en novembre dernier. Son objectif est de «faire connaître et valoir le projet» de candidature.

Le comité Québec 2030 s’appuie sur une réforme appelée Agenda 2020 présentée par le Comité international olympique (CIO) devant rendre les Jeux olympiques plus transparents et moins coûteux à organiser.

Cette réforme ouvrirait la porte à des candidatures conjointes entre deux villes distinctes, permettant de réduire la facture et de rentabiliser des infrastructures existantes, explique-t-on.

Avec toute la neige qu’elle reçoit, sa capacité à accueillir des événements d’envergure et l’expérience de sa candidature pour les Jeux de 2002, «Québec est naturellement parfaite pour recevoir le plus grand événement hivernal au monde», insiste le comité dans une publication récente.

Le maire toujours opposé

L’automne dernier, le maire de Québec, échaudé par un bref flirt avec le CIO en 2016, avait toutefois rapidement fermé la porte à double tour à cette éventualité, en déclarant: «Les Olympiques, non, oubliez ça».

M. Labeaume, qui n’a toujours pas confirmé s’il sollicitera un nouveau mandat cette année, est toujours du même avis, a confirmé jeudi son attaché de presse, François Moisan.

«La position de la Ville reste exactement la même. Il n’est pas question pour nous d’y aller d’une candidature», a-t-il indiqué.

M. Charest a décliné notre demande d’entrevue, jeudi. 

LES MEMBRES DU COMITÉ QUÉBEC 2030   

  • Marie-France Poulin - Vice-présidente, Groupe Camada 
  • François Houle - Vice-président exécutif adjoint, EBC 
  • Nathaly Riverin - Présidente-directrice générale, Rouge Canari 
  • Maxime Laviolette - Directeur général, Dessercom 
  • Stéphanie Huot - Directrice Générale, Groupe Huot Aviation 
  • François Bilodeau - Vice-président et chef de la direction financière, Aéroport de Québec 
  • Manon Allard - Présidente propriétaire, MALLAR RSVP 
  • Jean-Philippe Bonneau - Président, Ambicio 
  • Vincent Bernier - Président, Groupe Bemesa 
  • François Whittom - Entrepreneur et scientifique 
  • Antoine Rouleau - Vice-président ventes et marketing, Blaxton Franchise Canada 
  • Richard Bureau - Président, Richard Bureau CPA 
  • Mark Charest - Promoteur et fondateur du comité Québec 2030  

Source : quebecjeux2030.com