/sports/golf
Navigation

Le circuit qui veut inspirer le changement

Le circuit qui veut inspirer le changement

Coup d'oeil sur cet article

En 2019, deux jeunes golfeurs professionnels ont mis sur pied le Circuit professionnel de la Côte Est, reconnu aujourd’hui comme étant le seul circuit de golf professionnel du Québec. Deux ans plus tard, leur objectif est le même: permettre aux joueurs québécois d’atteindre le circuit de la PGA. 

«Bon, quelle est la solution?» se sont demandé Massimo Roch et Luca Greco, respectivement âgés de 26 et 24 ans lorsque le Circuit Canada Pro Tour a mis fin à ses activités en mai 2019. Les deux golfeurs étaient alors censés évoluer sur le circuit, mais en vain. Les deux amis se sont donc retroussé les manches et ont travaillé extrêmement fort pour permettre aux golfeurs professionnels de pouvoir pratiquer leur sport et de gagner leur vie. C’est ainsi qu’en moins d’un mois, le Circuit professionnel de la Côte Est (East Coast Pro Tour) est né et que trois tournois ont été organisés au cours de l’été.

«On a vu un grand manque et on s’est demandé comment on pouvait régler le problème», a mentionné Massimo Roch au téléphone, en route vers Toronto, où aura lieu le premier tournoi de la saison.

«Avec notre expérience, on a été en mesure d’identifier ce qu’on aimait des circuits sur lesquels on avait joué et on a mis ces connaissances à profit. On a donc créé un circuit fait par des joueurs, pour des joueurs.»

La mission du ECPT de propulser ses joueurs dans les meilleurs tournois au monde est claire, mais l’accomplir est une tout autre chose. Même si le circuit est devenu une plateforme exceptionnelle pour développer des joueurs d’ici, le Québec n’est pas de facto reconnu comme étant une grande puissance dans le monde du golf, mais cela s’explique.

«Les statistiques ne mentent pas. Il n’y a jamais eu de Québécois qui a réussi à faire carrière sur le PGA Tour. Premièrement, parce que la moitié de l’année, nous sommes sous la neige. Deuxièmement, la difficulté des terrains et les compétiteurs ne sont pas les mêmes qu’aux États-Unis. C’est pour ça que nous essayons de rendre le circuit le plus difficile et le plus compétitif possible, question de préparer les golfeurs à la réalité des grands tournois.»

Un incontournable

Le circuit professionnel du Québec a frappé un grand coup dès son arrivée dans le monde du golf en 2019. Depuis, des joueurs de l’Ontario et de l’est du Canada y ont adhéré et les fondateurs mènent leurs activités avec le même aplomb qu’au départ.

«À notre premier tournoi, on voulait s’imposer et on a offert une bourse de 25 000$. C’était un énorme risque, mais on voulait montrer qu’on était sérieux, qu’on était prêts à perdre de l’argent et qu’on était là pour les joueurs» a ajouté Roch.

En 2020, évidemment, le ECPT a été ébranlé par la pandémie. Avec huit tournois prévus au calendrier, les organisateurs ont été obligés de tout mettre sur pause à la mi-mars. Toutefois, comme l’année précédente, ils ont su s’ajuster rapidement et en moins de deux mois, ils ont été capables d’organiser un calendrier de cinq événements, de créer le Vegas Golf Series, une série de tournois jumelant professionnels et amateurs, de présenter l’émission Les Pros à TVA Sports et de remettre une bourse totale de 175 000$ aux golfeurs au cours de cette saison écourtée.

Cette année, le Circuit professionnel de la Côte Est revient en force avec des innovations et une saison qui ,aux dires de Massimo Roch, «sera excitante et déterminante». À travers les neuf tournois de la saison 2021, les golfeurs se partageront une bourse totale de 300 000$, mais mieux encore, le gagnant du classement général de la saison ira directement à la qualification du Circuit européen, où le quadruple champion de tournois majeurs Brooks Koepka a fait ses débuts professionnels, notamment.

«Notre but, ce n’est pas de garder les joueurs sur le circuit pour toujours. On veut que le circuit soit un tremplin et c’est pourquoi on envoie quelqu’un en Europe, c’est pour lui donner une chance de gravir les échelons du golf et de se rendre au sommet» a conclu Roch.

Le projet était ambitieux, mais nécessaire en 2019. Aujourd’hui, le Circuit professionnel de la Côte Est parvient à créer des ponts avec les communautés, à promouvoir le sport et à permettre aux joueurs de golf de la Belle Province, de l’Ontario et des Maritimes de rêver à mieux. Si, un jour, l’un de ses joueurs parvient à se faire un chemin jusqu’au PGA Tour, ce sera grâce au travail acharné de deux Montréalais en quête de succès.