/world/pacificasia
Navigation

Les Tibétains en voie de disparition?

Coup d'oeil sur cet article

NDLR : La Chine est-elle devenue un géant aux proportions qui devraient inquiéter l’humanité ? Dans une série d’analyses à lire jusqu’à lundi, notre chroniqueur et politologue expert de la Chine, Loïc Tassé, tente de répondre à cette question.


Les Tibétains ont longtemps bénéficié de la protection naturelle que leur offrait leur territoire inhospitalier. Bien peu de colons chinois que Pékin envoyait s’y établir y demeuraient.

Mais la situation a commencé à changer il y a 20 ans. C’est que le gouvernement chinois a construit une ligne de chemin de fer qui relie Chengdu à Lhassa. Il a aussi ouvert cinq aéroports civils au Tibet.

Tourisme de masse

Depuis, le Tibet est envahi par le tourisme de masse. Pour recevoir ces touristes, il a fallu construire des hôtels. Dans la foulée, des milliers de magasins, de restaurants et bars et de bordels ont ouvert leurs portes au Tibet. 

Ces établissements ont besoin d’une main-d’œuvre qui parle mandarin et même plusieurs langues étrangères. Ils ont embauché des centaines de milliers de travailleurs qui provenaient de toute la Chine.

Et bien sûr, puisqu’il faut loger ces gens, de nouveaux quartiers ont poussé comme des champignons dans les villes tibétaines.

Minoritaires

Quels que soient les chiffres du gouvernement chinois ou ceux des autorités tibétaines en exil, il est évident que les Tibétains sont devenus minoritaires dans leurs villes.

Les vallées, où vit la majorité de la population tibétaine et qui auparavant étaient isolées les unes des autres, sont maintenant accessibles grâce à un réseau routier moderne qui ne cesse de s’étendre et d’amener de nouveaux touristes.

Le système religieux, qui constituait la colonne vertébrale de la société tibétaine, a été affaibli jusqu’à devenir folklorique.

À quoi bon l’anéantir complètement ? Après tout, il faut bien que les touristes puissent rapporter de belles photos pittoresques. 

Cependant, la destruction la plus insidieuse de la culture tibétaine se fait à travers l’attrait qu’exercent sur les Tibétains les succès de la Chine. Beaucoup quittent le Tibet pour tenter leur chance dans les grandes villes de la Chine.

Chengdu, la capitale de la province du Sichuan, abrite maintenant la troisième plus grande population tibétaine en Chine.

Le Tibet devient de moins en moins tibétain et de plus en plus chinois. Et beaucoup de Tibétains ne semblent plus croire en leur propre culture.

Notre dossier complet: