/finance/news
Navigation

Que considérer avant de choisir sa première carte de crédit

Que considérer avant de choisir sa première carte de crédit
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le garçon de ma blonde vient d’avoir 18 ans. Si la pandémie l’empêche de fêter son passage à l’âge adulte, il reste au moins libre de commander sa première carte de crédit. Mais laquelle ?

Vous qui les collectionnez depuis des années, ce dilemme vous semble peut-être anodin. Mais, pour un jeune qui entreprend son parcours sur le merveilleux chemin du crédit, ce choix est important. Voici pourquoi.

Bâtir son dossier de crédit

C’est avec cette première carte qu’il fera sa première impression auprès des prêteurs. Sa réputation lui permettra éventuellement d’emprunter pour l’achat d’une auto et d’une maison.

Il ne faut pas se tromper avec sa première carte, car son détenteur a intérêt à s’y accrocher le plus longtemps possible.

« Plus longtemps il la conservera, meilleur sera son score de crédit », rappelle Jean-Maximilien Voisine, fondateur de Milesopedia, un site internet québécois spécialisé dans les programmes de fidélité et les cartes de crédit. La stabilité favorise une bonne cote de crédit, et cette qualité se mesure entre autres par la durée de ses cartes.

Au départ, on doit éviter toutes celles qui exigent des frais annuels. Il arrivera un moment donné où on ne l’utilisera plus, mais on la gardera seulement pour dorer son dossier.

« Une erreur fréquente consiste à commander une nouvelle carte à partir du compte des parents », avertit Jean-Maximilien Voisine. Pour bâtir son dossier, l’enfant doit couper le cordon et utiliser sa propre carte. Et, bien sûr, il doit chaque mois payer son solde avant l’échéance et n’utiliser qu’une fraction de la capacité de la carte.

Des cartes pour étudiants

À quoi reconnaît-on une carte pour débutant ? Elle est sans flafla.

Elle est accessible sans égard au revenu et elle ne coûte aucuns frais annuels.

La capacité de crédit varie de 500 $ à 2 500 $. Comme il vaut mieux ne pas s’approcher de la limite, une carte de 500 $ peut sembler un peu juste.

Elle offre un programme de remise en argent et des caractéristiques susceptibles de plaire au jeune, comme des garanties prolongées pour les appareils payés avec la carte et une protection d’assurance pour le téléphone cellulaire.

Voici cinq recommandations de Jean-Maximilien Voisine :

1. Carte BMO Remises pour étudiants

Sans frais annuels, 3 % de remise pour l’épicerie, 1 % sur les factures, 0,5 % sur les autres achats - Prime de bienvenue pouvant aller jusqu’à 100 $.

2. Carte BNC macrédit

Sans frais annuels, 1 % de remise en argent pour les restaurants et factures, 0,5 % partout ailleurs - Assurance pour les téléphones mobiles.

3. Carte CIBC Dividendes pour étudiants

Sans frais annuels, 2 % de remise pour l’épicerie, 1 % pour l’essence, transport, restaurants, factures et 0,5 % pour tout le reste - Prime de bienvenue de 30 $.

4. Carte RemiseSimple d’American Express

Sans frais annuels, 1,25 % de remise en argent sur tous les achats - Prime de bienvenue jusqu’à 150 $.

5. Carte Platine Plus Argent Content MBNA

Sans frais annuels, 2 % pour l’essence et l’épicerie, 0,5 % pour le reste - Prime de bienvenue jusqu’à 150 $.