/sports/hockey/canadien
Navigation

Une défaite qui fait mal pour le CH

Le CH s’incline 5 à 0 contre les Jets de Winnipeg

Coup d'oeil sur cet article

Jake Evans n’a pas l’expérience d’un Shea Weber, d’un Jeff Petry ou d’un Phillip Danault, mais il a trouvé les mots justes pour décrire ce revers de 5 à 0 contre les Jets de Winnipeg, samedi, au Centre Bell.

• À lire aussi: «Pas un bon sentiment» –Eric Staal

« C’est un électrochoc, a murmuré Evans. On ne peut pas gagner juste avec notre talent. On est construit avec la profondeur, mais on a besoin de tout le monde pour connaître du succès. Quand on s’y met, on peut former une équipe incroyable. Mais on devra changer notre manière de jouer rapidement. »

À son 20e match derrière le banc du Canadien comme entraîneur en chef par intérim, Dominique Ducharme n’a pas reçu de cadeaux de ses joueurs. Ils lui ont fort probablement offert leur pire performance sur le plan collectif en multipliant les gaffes contre les Jets. 

Ducharme avait dit que son équipe avait besoin d’arrêter de se tirer dans le pied pour revenir sur le bon chemin. À la lumière de ce match contre les Jets, il y a des balles autant dans le pied gauche que le pied droit. 

Brouillon partout

C’était un mauvais match sur tous les fronts. À son troisième départ d’affilée en l’absence de Carey Price, Jake Allen a connu une performance très ordinaire en accordant cinq buts sur 25 tirs. 

Mais le gardien originaire du Nouveau-Brunswick n’était absolument pas l’unique coupable. Jeff Petry a offert le premier but aux Jets sur un plateau d’argent, tout comme le capitaine Shea Weber pour le cinquième et dernier but des visiteurs. 

À l’attaque, Connor Hellebuyck n’a pas eu besoin de transpirer pour signer son deuxième jeu blanc de la saison. En quête d’une solution avec un retard de trois buts au début de la troisième période, Ducharme a mélangé ses cartes avec ses quatre trios, mais il n’y a pas eu de magie. 

Jesperi Kotkaniemi a retrouvé sa place au centre pour la troisième période, alors qu’Eric Staal a glissé au centre de la quatrième unité. 

Pour une première fois cette saison, le Tricolore a perdu un troisième match d’affilée en temps réglementaire.  

Ce qu’on a remarqué...  

Petry en chute libre

Photo Martin Chevalier

Jeff Petry faisait parler de lui comme un candidat pour le trophée Norris après les premières semaines de la saison. Cette conversation n’existe plus. Encore une fois jumelé à Brett Kulak, Petry a passé beaucoup trop de temps dans son propre territoire. Le numéro 26 a cafouillé sur le premier but des Jets, celui de Paul Stastny. Il a aussi mal paru sur le but de Derek Forbort. Un match à oublier. Et tôt ou tard, Ducharme devra songer à le ramener avec Joel Edmundson, même si Shea Weber deviendra à son tour orphelin d’un partenaire fiable en l’absence de Ben Chiarot. 

Confiance affectée

Jonathan Drouin n’a pas marqué depuis une éternité (20 matchs). Il a seulement deux buts à son dossier et cette statistique représente clairement un poids sur ses épaules. 

Le numéro 92 a perdu en confiance. Et ça se voyait contre les Jets. En première période, Mathieu Perreault l’a empêché de bondir sur un retour pour enfin toucher la cible. C’était une question d’une fraction de seconde. Au second engagement, le Québécois a aussi manqué de vitesse pour profiter d’un autre retour. 

1 en 21

Alexandre Burrows avait redonné un souffle nouveau au jeu en supériorité numérique. L’effet Burrows se fait moins ressentir depuis le retour de la pause de neuf jours. À ses sept derniers matchs, le CH a marqué un maigre but en 21 occasions (4,8%).

+
Perreault
Mathieu Perreault n’a pas juste touché à la mitaine de Jake Allen sur le 2e but des Jets, celui d’Ehlers. Il a terminé le match avec un but et une passe.
-
Le groupe
Il y a des victoires d’équipe, mais aussi des revers d’équipe. Il n’y avait pas un seul bon joueur dans le camp du CH pour ce match contre les Jets.
0
5
Première période
Aucun but.
Punitions: Edmundson (Mon) 0:51; Stastny (Wpg) 1:45.
Deuxième période
1-WPG: Paul Stastny (12)(sans aide)10:13 2-WPG: Nikolaj Ehlers (17)(Pionk, Copp)AN-16:57 3-WPG: Derek Forbort (2)(Morrissey, Scheifele)19:31
Punitions: Weber (Mon) 0:46; Dubois (Wpg) 3:19; Stastny (Wpg) 13:40; Drouin (Mon) 15:44; Weber (Mon) 16:40; Stastny (Wpg) 16:40; pénalité de banc (Mon) (purgé par Drouin) 16:57.
Troisième période
4-WPG: Andrew Copp (14)(Perreault, Ehlers)AN-7:17 5-WPG: Mathieu Perreault (8)(sans aide)10:42
Punitions: Perry (Mon) (inc.) 6:17; Edmundson (Mon) 7:09; Evans (Mon) (maj.) 7:55; Morrissey (Wpg) (maj.) 7:55.
Tirs au but
WINNIPEG 5 - 13 - 7 - 25 MONTRÉAL 6 - 8 - 5 - 19
Gardiens:
WPG: Connor Hellebuyck (G, 20-10-3). MON: Jake Allen (P, 5-6-4).
Avantages numériques:
WPG: 2 en 5, MON: 0 en 3.
Arbitres:
Kevin Pollock, Graham Skilliter.
Juges de lignes:
Michel Cormier, Scott Cherrey.
ASSISTANCE:
0
Mathieu Perreault
Andrew Copp
★★
Connor Hellebuyck
★★★