/news/politics
Navigation

Mairie de Montréal: «On a besoin d’un second mandat» – Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante
Photo Agence QMI, Joël Lemay La mairesse de Montréal, Valérie Plante

Coup d'oeil sur cet article

En marge du congrès de Projet Montréal, samedi, la mairesse Valérie Plante a soutenu qu’un deuxième mandat lui est nécessaire afin de poursuivre la transformation de la ville entreprise par son administration. 

«La métropole à échelle humaine qu’on veut, elle ne se construit pas en un claquement de doigts. On a besoin de plus de temps pour aller plus loin, pour nous rendre là où il faut aller. On a besoin d’un second mandat» a exhorté Mme Plante.

Les membres de Projet Montréal étaient réunis samedi, pandémie oblige, de façon virtuelle, afin d’adopter le programme politique du parti au pouvoir. Les prochaines élections municipales auront lieu le 7 novembre prochain.

Mme Plante a notamment insisté sur l’idée d'une relance verte et inclusive pour Montréal, disant souhaiter que la ville devienne une référence en Amérique du Nord pour sa qualité de vie. Elle a néanmoins reconnu que la COVID-19 a eu des conséquences sur la progression de certains des projets du parti.

«La pandémie a mis en lumière certains aspects de notre ville qui doivent être améliorés. Nous devons profiter de la relance pour nous assurer de construire une ville qui est plus résiliente, qui est tournée vers la transition écologique, et où tout le monde à sa place», a-t-elle souligné.

Transport collectif

Le développement du réseau de transport en commun de l'île a fait partie des principales préoccupations de la journée de samedi. Les militants ont ainsi approuvé l’idée d’une taxe régionale pour en favoriser le financement, ainsi que de demander au gouvernement d’augmenter les sommes qui y sont octroyées. L’idée d’étudier la possibilité de prolonger certains projets de transports collectifs vers des quartiers mal desservis a également obtenu l’aval des membres.

Le congrès du parti se poursuivra dimanche, pour une seconde journée. Le rôle de la police devrait notamment y faire l’objet de discussions.