/lifestyle/techno
Navigation

Après le piratage de 500 M de comptes, Facebook encaisse une fuite d’une base de données de numéros de téléphone

Après le piratage de 500 M de comptes, Facebook encaisse une fuite d’une base de données de numéros de téléphone
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après la fuite en ligne le 4 avril dernier d’une base de données de 533 millions de comptes d’abonnés chez Facebook, voilà qu’un outil en ligne permet, contre quelques dollars, d’extraire les numéros de téléphone d’abonnés Facebook.

Fuite découverte par un chercheur en sécurité et par la section Motherboard du magazine Vice, l’outil ou robot (bot) disponible sur le réseau social et la messagerie Telegram fournit des numéros de téléphone précis d’utilisateurs de Facebook qui ne sont pas inclus dans la fuite des 533 millions d’abonnés du 4 avril dernier.

Des numéros de téléphone actifs... 

«Pour utiliser le robot, les clients doivent d'abord entrer le code d'identification unique de la page Facebook dont ils veulent obtenir les numéros de téléphone, qu'il s'agisse d'un groupe de musique, d'un restaurant ou de tout autre type de page. Ceci est possible avec au moins un site web gratuit. Ensuite, les clients entrent ce code dans le robot, qui indique le coût des données en dollars américains et la possibilité de procéder à l'achat, selon les tests de Motherboard.»

Après le piratage de 500 M de comptes, Facebook encaisse une fuite d’une base de données de numéros de téléphone
Photo AFP

... qui donnent accès à des profils WhatsApp 

Une page contenant des dizaines de milliers de mentions j’aime d’utilisateurs de Facebook ne coûte que quelques centaines de dollars.

Avec ces numéros, il suffit d’en ajouter un comme contact dans WhatsApp pour découvrir une image de profil identique à celle du compte Facebook.

Pire encore, avec l’outil de mot de passe oublié de Facebook, les numéros étaient liés à de véritables comptes Facebook. «Dans certains cas, après avoir saisi le numéro de téléphone dans le champ du mot de passe oublié, Facebook a renvoyé une version expurgée du nom de l'utilisateur.»

Et des lucratifs gains publicitaires 

Avec ce stratagème et cet outil robot, les pirates peuvent espérer générer d’importants revenus.

Ils pourraient extraire des pages de niche spécifiques sur Facebook et les vendre. Par exemple, on donne l’exemple d’un groupe Bitcoin UK qui serait converti en une liste de numéros de téléphone pour être vendus à des entreprises de publicité.

Après le piratage de 500 M de comptes, Facebook encaisse une fuite d’une base de données de numéros de téléphone
Photo Fotolia