/news/society
Navigation

Visages de notre histoire: portrait d'Émile Legault

Visages de notre histoire: portrait d'Émile Legault
Photo Archives de Ville-Saint-Laurent

Coup d'oeil sur cet article

Naissance du théâtre moderne 

Avant les années 1960, parler de théâtre sans y associer l’Église catholique est pratiquement impossible, tant dans la composition des troupes que dans les thématiques des pièces. 

Le clergé prend en charge toutes les sphères de l’éducation et encadre de près ou de loin la formation des jeunes acteurs. 

De plus, le théâtre québécois contemporain en est encore à ses balbutiements. 

C’est surtout à du répertoire classique ou à des thématiques religieuses et traditionnelles que le public est convié. 

C’est ainsi qu’en août 1937, au Collège de Saint-Laurent, Émile Legault, père de Sainte-Croix depuis 1930, crée une compagnie de théâtre amateur : les Compagnons de Saint-Laurent. 

Legault est amoureux de théâtre depuis un séjour à Paris et il écrit lui-même quelques pièces. 

Le Collège de Saint-Laurent existe alors depuis plusieurs années déjà. Les pères de Sainte-Croix enseignent les arts et métiers dans le secteur depuis 1847. 

Ils avaient fait construire en 1852 l’édifice qui allait devenir le Collège de Saint-Laurent.

Réalisations : jeunes acteurs, futures vedettes 

Visages de notre histoire: portrait d'Émile Legault
Photo Archives de Ville-Saint-Laurent

 

Bien que les Compagnons de Saint-Laurent soient des acteurs amateurs en formation, ils ont vite fait de gagner en popularité. 

Il faut dire que la troupe ne manque pas de talents ! Elle compte quelques-uns des jeunes acteurs et actrices qui contribueront à la naissance du théâtre moderne au Québec : Jean Coutu, Hélène Loiselle, Guy Provost font partie de la troupe. Aussi, deux auteurs sont attitrés au groupe, dont un jeune poète qui fera aussi dans la chanson, Félix Leclerc. 

Leur répertoire est le plus souvent puisé dans les grands classiques français : Molière, Racine, Corneille, notamment, puis dans certaines pièces aux thématiques plus chrétiennes pour ne pas froisser les autorités catholiques. 

On les a aussi vus dans des traductions de Shakespeare, comme La nuit des rois, une production pour laquelle l’artiste Alfred Pellan leur prépare des costumes modernes et colorés. Les Compagnons de Saint-Laurent travaillent d’abord à partir du Collège de Saint-Laurent, mais aussi dans Outremont et même en tournée à travers le Québec.

Héritage: dans les traces des Compagnons 

Visages de notre histoire: portrait d'Émile Legault
Photo Archives de Ville-Saint-Laurent

 

La troupe des Compagnons de Saint-Laurent se produit pendant une quinzaine d’années sous la direction d’Émile Legault, avant d’être dissoute en 1952. 

La télévision se développe rapidement et plusieurs des anciens compagnons se retrouvent dans les téléthéâtres des débuts de la Société Radio-Canada. 

Le Cégep de Saint-Laurent, créé sur les fondations de l’ancien collège classique après la réforme Parent, fondera en partie son programme de théâtre sur l’héritage de la troupe. 

Quant à l’ancienne église qui fait partie de l’ensemble aujourd’hui, son histoire est particulière : c’est l’ancienne église presbytérienne Saint-Paul, auparavant située rue Sherbrooke et démontée pour être transportée pierre par pierre et rebâtie près du Collège de Saint-Laurent, au début des années 1930. 

Le plus grand héritage des Compagnons de Saint-Laurent aura été de faire connaître et apprécier le théâtre au public francophone, contribuant ainsi au développement du milieu théâtral d’avant la Révolution tranquille.