/sports/opinion/columnists
Navigation

Bonne retraite, le grand!

Coup d'oeil sur cet article

Un pupitreur ou une pupitreuse joue un rôle clé dans la fabrication d’un journal. C’est lui ou elle qui s’occupe du titrage, de la correction et de la mise en page des textes.

La dernière heure de son quart de travail n’est pas reposante les soirs où il y a des matchs du Canadien, des Alouettes, du CF Montréal, de l’Omnium Banque Nationale et d’autres grands événements sportifs couverts en grande pompe par Le Journal

À leur retour à la maison, les chefs de pupitre, comme on les appelle dans le milieu, décompressent avant d’aller dormir.

Notre section sportive a perdu l’un de ses valeureux soldats hier soir. Après 29 ans au poste, mon collègue Daniel David a fait sa dernière heure de tombée.

Simplicité et humilité

Vendredi dernier, après avoir terminé sa semaine, Daniel a envoyé un courriel à tous les membres de la rédaction du Journal pour leur annoncer que l’heure de la retraite avait sonné.

Il nous a pris un peu par surprise.

En effet, il est encore relativement jeune et n’avait fait part de ses intentions à personne.

Le message était écrit à son image.

Humble et amical.

Daniel ne s’ennuiera pas. Il s’est fixé un emploi du temps chargé pour les prochains mois.

Lui et sa conjointe se construiront un nouveau havre de paix situé sur le bord d’un petit lac, dans
Lanaudière.

Il a l’intention aussi de se mettre à la pêche et de reprendre la pratique du golf.

Un beau menu en
perspective.

Tu le mérites, Daniel, et merci !