/news/coronavirus
Navigation

Vaccin Johnson & Johnson: pas de suspension des livraisons au Canada

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la suspension de son utilisation aux États-Unis, Ottawa n’a pas l’intention pour l’instant de revoir le contrat d’approvisionnement des vaccins de Johnson & Johnson, dont les premières doses devraient arriver d’ici la fin du mois.

• À lire aussi: Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et Outaouais : Mesures d’urgence prolongées jusqu’au 25 avril

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi «une pause» dans l’utilisation du vaccin contre la COVID-19 de Johnson & Johnson afin d’enquêter sur l’apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes.

Le contrat actuel avec Johnson & Johnson, dont les détails restent confidentiels, prévoie la livraison de jusqu’à 38 millions de doses au Canada.

Aux États-Unis, une personne est morte d’une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique après avoir reçu ce vaccin contre la COVID-19.

Au total, six personnes âgées de 18 à 48 ans ont présenté, de 6 à 13 jours après l’injection, des symptômes de thrombose cérébrale, conjugués avec une chute de leur niveau de plaquettes sanguines.

Santé Canada «suit cette situation de près et collabore avec le fabricant, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et les organismes de réglementation d’autres pays. Il a demandé à Janssen de l’informer de tout cas de ces problèmes de coagulation rares», a détaillé le ministère fédéral.

Rappelant qu’il ne s’agit pas de la première fois qu’un vaccin suscite l’inquiétude, l’administratrice en chef de l’Agence de santé publique, la Dre Teresa Tam, a dit s’attendre à ce que Santé Canada agisse «avec autant de vigilance» que lors des rebondissements entourant le vaccin d’AstraZeneca.

Le vaccin de Johnson & Johnson, à dose unique, a été autorisé le 5 mars dernier. Il s’agit du dernier vaccin à avoir reçu le feu vert de Santé Canada.

Un vaccin parmi d'autres

Pour le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, l’avenir du vaccin de Johnson & Johnson ne devrait pas ébranler plus qu’il ne faut l’effort de vaccination.

«[...] Que Johnson & Johnson ne soit pas là, on a aucun problème à réaliser notre objectif de 5,3 millions [de personnes vaccinées] pour la fin juin. Ça, c'est clair, a lancé le ministre Dubé. Ce n'est pas Johnson & Johnson qui va venir faire la différence».

La barre des deux millions de personnes vaccinées ayant été franchie au Québec, M. Dubé fonde son espoir sur l’arrivée massive des doses de Pfizer et de Moderna au cours des prochains mois. Pfizer doit notamment envoyer un million de dose par semaine d’ici juin, et deux millions de doses par semaine en juin.

Le Canada devrait avoir reçu plus de 43 millions de doses d’ici la fin juin.

Québec se fait rassurant

Après avoir confirmé mardi un premier cas de thrombose avec thrombocytopénie au Québec dans les derniers jours, la santé publique de la province a réitéré que les protocoles en place permettent de détecter et de soigner "rapidement" les personnes touchées.

L’individu avait reçu une dose du vaccin d’AstraZeneca, un vaccin à adénovirus, soit du même type que celui de Johnson & Johnson. Ces vaccins actuellement sont sous la loupe des spécialistes en raison de leurs liens avec ces effets secondaires indésirables rares.

«La personne a été prise en charge par le réseau de la santé et des services sociaux et elle a reçu les soins appropriés à son état. Elle récupère maintenant à son domicile et on ne craint pas pour sa vie», a indiqué la santé publique du Québec par communiqué.

Expliquant que ce type d'incident était «attendu», le directeur de la santé publique Horacio Arruda a affirmé que la prise en charge «rapide» de l’individu «démontre que les systèmes et les protocoles en place fonctionnent».

«Il est important de rappeler que les risques de développer une thrombocytopénie avec thrombose à la suite du vaccin sont minimes comparativement à celui de complications liées à la COVID-19», a-t-il ajouté.

- Avec l'AFP

À VOIR AUSSI:   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres