/news/politics
Navigation

Comparaison douteuse : un élu de Terrebonne également policier au SPVM dans l'embarras

Coup d'oeil sur cet article

Un conseiller municipal de Lanaudière dans Lanaudière est dans l’embarras après avoir fait un parallèle entre le gouvernement Legault et la Gestapo. En plus d’être un élu, Dany St-Pierre est policier au SPVM depuis une vingtaine d’années. 

L'élu, qui n’accordera pas d’entrevue devant la caméra, dit regretter et juge que ses paroles ont dépassé sa pensée.

TVA Nouvelles a consulté une série d’échanges privés entre élus et membres du parti au pouvoir l’Alliance démocratique de Terrebonne qui remontent à janvier dernier, au cours desquels le conseiller municipal Dany St-Pierre, qui est aussi président de la Commission de la sécurité publique à Terrebonne, exprime sa colère face aux mesures de resserrement du gouvernement Legault.

«Toutes les mesures sanitaires jusqu’à maintenant sont explicables scientifiquement ou logiquement, que tu sois d’accord ou non avec ces mesures. Par contre là, je décroche avec l’imposition d’un couvre-feu ... (si au moins cela aurait [sic] été fait pour la période des Fêtes) crisse le virus sort entre 21h et 6h wow c’est avancé les recherches ...là compter [sic] pas sur moé [sic] pour diffuser le message...mon boss aussi a été avisé...je ne suis pas de la Gestapo!!!!! Excusez-moi, mes [sic] là c’est crissement abusif...Legault fait deux semaines plus tard ce que TVA dit (il en parlait à Noël)....bonne journée gang», écrit Dany St-Pierre.

L’élu municipal ajoute. «De toute façon, présentement les policiers refusent d’aller chez les gens pour un petit party 2-3 chars [sic] ... sauf s’il y a 30-40 personnes là, ils vont y aller...on ne veut pas être la Gestapo de Legault ... parce qu’après la pandémie les bons citoyens vont nous haïr et le bon gouvernement va se câlisser de nous!!!!! Avec les Black lives Matter et Defund the police, etc.»

Déclaration de l’élu

Le conseiller municipal Dany St-Pierre a fait parvenir à TVA cette déclaration.

«Tout d’abord je tiens à préciser que les propos dont nous parlons ont été tenus dans le cadre d’une conversation privée dans un groupe Messenger de collègues à qui je me suis confié dans un moment de frustration.

Comme de nombreux Québécois, j’ai ressenti du découragement, de l’impuissance et de la colère face à certaines décisions prises par le gouvernement concernant le confinement et je l’ai exprimé à mes collègues sur le coup de l’émotion. Mes paroles ont clairement dépassé ma pensée et je regrette de les avoir exprimées ainsi. D’ailleurs, mes collègues, le maire et son équipe m’ont alors invité à réfléchir à la portée de mes paroles ce que j’ai fait.

Cependant, jamais je n’ai contrevenu à la loi ni incité qui que ce soit à ne pas respecter les règles dictées durant cette pandémie et j’ai toujours respecté les consignes de la santé publique. J’invite d’ailleurs tous les citoyens à faire de même», a souligné l’élu dans sa missive à TVA Nouvelles.

Mettre à la porte le chef de police

TVA Nouvelles a consulté un courriel de Dany St-Pierre, daté de juin 2020, dans lequel il exprime son désir de mettre à la porte le chef de police de Terrebonne.

Le message intitulé Attitude direction de la police s’adresse au maire Marc-André Plante et au chef de cabinet Alain De Choinière.

«Je sais que je t’en ai palé ce soir Alain, mais je veux que ce genre de réplique soit immortalisé pour janvier 2022 afin de câlisser dehors notre direction de police.»

Réaction du maire

Le maire de Terrebonne a tenu à réagir. «Suite aux propos tenus par M. St- Pierre lors d’un échange privé entre collègues sur Messenger le 6 janvier dernier, j’ai immédiatement contacté ce dernier pour m’enquérir de ces états d’âme et lui faire part de mon désaccord quant à ses écrits. Dès lors, ce dernier m’a indiqué regretter ses propos et s’est excusé à la première occasion auprès de plusieurs de ses collègues.

Je veux être clair: mon administration a toujours fait la promotion et a apporté sa collaboration aux directives de la Santé publique, et ce, depuis le 13 mars 2020. Les propos de M. St-Pierre ont été traités avec rigueur dans un cadre de régie interne. Pour nous, ce dossier est clos et M. St-Pierre a démontré son respect pour les mesures imposées par les autorités publiques. La période que nous vivons est exceptionnelle et exige le meilleur de nous tous», a soutenu Marc-André Plante.

Réaction du SPVM

«Le SPVM ne cautionne pas les propos tenus par le lieutenant St-Pierre, ce n’est pas l’opinion de l’organisation. Les affaires internes analysent le dossier. Il a déjà été rencontré par son chef d’unité.»

Réaction de la fraternité

«C’est un manque réel de respect envers le premier ministre et la vice-première ministre sur les mesures qui ont été prises. Évidemment, nous à Terrebonne, les policiers font un travail extraordinaire, extrêmement difficile avec la COVID et ça entache tout le travail fait par les policiers actuellement», a déclaré Patrick Lepage de la Fraternité des policiers de Terrebonne.

Dans la foulée de la controverse entourant ses propos, Dany St-Pierre a décidé de se retirer d’une de ses fonctions.

«Afin de ne pas porter ombrage au travail de mes collègues pour qui j'ai le plus grand respect, je me retire de mes fonctions de président de la Commission de la sécurité publique», fait savoir Dany St-Pierre.