/news/coronavirus
Navigation

Manif contre le couvre-feu: plus de policiers que de manifestants

La troisième soirée consécutive de contestation des mesures sanitaires a été beaucoup plus calme

Coup d'oeil sur cet article

​La police n’a pas lésiné sur les effectifs pour encadrer les quelques rares opposants au couvre-feu mardi lors d’une manifestation cette fois peu mouvementée au centre-ville de Montréal.

Les dizaines de voitures de patrouille espacées sur près d’un kilomètre dans la rue Sainte-Catherine laissaient présager un rassemblement agité. 

THIERRY LAFORCE/AGENCE QMI

Devant les imposantes portes vitrées du centre Eaton, lieu du rendez-vous des manifestants, cinq policiers en uniforme et plusieurs agents de sécurité montaient la garde. 

Et aux alentours, les policiers quadrillaient le secteur en grand nombre. 

THIERRY LAFORCE/AGENCE QMI

Mais à la tombée du couvre-feu, devancé à 20 h depuis dimanche dernier, les manifestants se faisaient attendre. 

C’est où ?

Seuls quelques-uns d’entre eux ont finalement bravé la mesure adoptée par décret pour une troisième soirée consécutive. 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Preuve de la taille réduite de la manifestation, Le Journal a même rencontré trois personnes à la recherche du bon endroit. 

Quelques-uns d’entre eux ont tout de même reçu un constat d’infraction de 1500 $ pour avoir enfreint le couvre-feu. 

« [Le couvre-feu] ne me semble pas raisonnable. Je comprends que les officiers font leur travail, mais je crois que j’ai des droits de mouvement et d’association », a témoigné un jeune programmeur qui a reçu une telle amende et qui compte la contester. 

THIERRY LAFORCE/AGENCE QMI

Ce dernier était venu pour « observer » le rassemblement en rentrant à la maison après avoir vu des annonces circuler sur les réseaux sociaux. 

Tranquille à Québec aussi

À Québec, une trentaine de manifestants anti-couvre-feu se sont réunis devant les bureaux du ministère de la Sécurité publique, sur le boulevard Laurier. 

Les policiers ont remis plusieurs contraventions et le calme est revenu vers 21 h. 

THIERRY LAFORCE/AGENCE QMI

Même si la soirée a été relativement tranquille, certains commerces du centre-ville de Montréal avaient barricadé leurs façades. 

THIERRY LAFORCE/AGENCE QMI

« On prévient les dégâts. Moi, on m’appelle pour faire une barricade, je fais la barricade », explique Claudio Branbilla, qui s’affairait à installer la structure peu après 20 h. 

Lundi soir, 107 constats d’infractions ont été remis et sept personnes ont été arrêtées lors d’un rassemblement similaire.

Dimanche, ce sont plutôt plusieurs centaines de personnes qui se sont réunies dans le Vieux-Montréal pour dénoncer le couvre-feu, ce qui a donné lieu à des actes de vandalisme.  

–Avec Jean-François Racine, Le Journal de Québec


Vers 22 h mardi, il était trop tôt pour que le Service de police de la Ville Montréal ait un bilan définitif de la soirée.

À VOIR AUSSI | Le coronavirus ne sera pas vaincu d’ici la fin de l’année, selon l’OMS   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres