/news/coronavirus
Navigation

Port du masque à l'extérieur : l'industrie du golf ne la comprend pas

Coup d'oeil sur cet article

La décision d’imposer le port du masque pour toutes les activités extérieures est «très mal accueillie» par l’industrie du golf, qui demande au gouvernement de rapidement revenir sur sa décision et d’exempter les golfeurs du règlement.

• À lire aussi: Forcer des couples à porter le masque dehors est «démesuré»

• À lire aussi: L’obligation du port du masque à l’extérieur a été mal expliquée, déplore l’opposition

Depuis mardi, l’industrie est forcée de calmer le jeu devant la grogne des golfeurs qui ne comprennent pas la décision de Québec de les obliger à porter le masque durant toute la durée de leur ronde. «On cherche encore des explications», déplore le président de l’Association des clubs de golf du Québec, Martin Ducharme.

«C’est très mal accueilli. Autant par l’industrie que par la clientèle golfique, résume-t-il. Moi je ne la comprends pas, mais pas du tout la décision.»

Même si elle s’engage à continuer de communiquer aux golfeurs les règles de santé publique en vigueur, la Table de concertation de l’industrie du golf du Québec a écrit une lettre ouverte, mercredi, demandant au gouvernement de revoir sa position.

«La décision du gouvernement du Québec [...] cause un préjudice extrême non seulement aux clubs de golf, mais d’abord et avant tout aux golfeurs», écrit son président Jean-Pierre Beaulieu.

Lettre ouverte de l'industrie du golf concernant de port du masque au golf.

Publié par Golf Québec sur Mercredi 14 avril 2021

«Il faudrait absolument que cette décision soit revue le plus rapidement possible», martèle M. Ducharme.

La décision de Québec a déjà des impacts concrets sur les réservations, laisse-t-il entendre, alors que plusieurs golfeurs annulent leurs réservations par frustration.

«La décision a été prise pour l’ensemble des sports extérieurs, mais il faut faire une différence», juge M. Ducharme.

Un espace de plus de 50 acres

La Table de concertation rappelle dans sa lettre ouverte que le golf se pratique sur une base individuelle et «sur un espace libre de 50 acres». Le port du masque était déjà exigé aux abords de la boutique et jusqu’à l’arrivée des golfeurs au premier départ.

Le protocole mis en place depuis l’année dernière fait en sorte que les golfeurs ne se présentent que 30 minutes avant leur temps de départ. Après s’être enregistrés à la boutique – où toutes les mesures sanitaires comme le port du masque et la distanciation sont en vigueur –, les golfeurs amorcent leur ronde de golf.

«Personne ne se croise, rappelle M. Ducharme. La distanciation, elle est respectée à la lettre. On ne peut pas être proche d’un golfeur.»

Rappelons que le couvre-visage est désormais obligatoire dès que deux personnes ne résidant pas à la même adresse pratiquent une activité en plein air.

Les oppositions à Québec ont reproché mercredi au gouvernement et au directeur de la santé publique, Dr Horacio Arruda, d’avoir mal expliqué les nouvelles consignes.

Ce dernier a admis mardi qu’aucune «étude contrôlée» n’appuyait l’élargissement de l’obligation de porter un masque à l’extérieur.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres