/sports/opinion/columnists
Navigation

Qui va se lever chez le Canadien?

Jets vs Canadiens
photo Martin Chevalier Jake Allen paraît moins bien depuis quelques matchs.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien a beau avoir joué un bon match contre les Maple Leafs de Toronto, lundi, il y a trop d’inconstance et trop de points d’interrogation dans cette formation. Qui va se lever pour faire la différence ? 

• À lire aussi: Le Canadien en 6!

• À lire aussi: Merrill, une carte de plus

• À lire aussi: Patience avec Caufield

Et je pourrais ajouter : qui fera la différence contre les Leafs en séries ? Ce scénario est de plus en plus probable pour le premier tour et je vous avoue que j’aimerais mieux voir le Canadien affronter Toronto plutôt que les Jets de Winnipeg, même si l’ajout de Nick Foligno améliore les Leafs. 

Le point suspect des Leafs est devant le filet. Même en santé, leur gardien numéro un, Frederik Andersen, représente un doute et son absence se prolonge. Jack Campbell a tout à prouver, tout comme le dernier venu, David Rittich. 

À son mérite, Campbell a élevé son niveau de jeu d’un cran en l’absence d’Andersen, alors qu’on a vu le contraire du côté de Jake Allen à Montréal. Allen a connu ses deux pires matchs pendant que Carey Price est blessé pour une période encore indéfinie, et ça m’inquiète. 

Il n’a pas l’air aussi confiant. Allen peut-il exceller dans la position de gardien numéro un ? Il soulève des doutes à un mauvais moment et ses récentes performances donnent peut-être le feu vert à Cayden Primeau.  

J’ai hâte de revoir Primeau. Il a très bien fait en deux présences l’an dernier et en plus, il connaît une excellente saison avec le Rocket de Laval. Il est dans une bonne zone, il a pris de la maturité et, à mon avis, il est prêt pour la LNH.  

Si j’étais à sa place, je piafferais d’impatience à l’idée de me faufiler comme gardien numéro un en l’absence de Price, si celle-ci se prolonge. On a déjà vu ce scénario. Un nouveau gardien arrive, il apporte un vent de fraîcheur et l’équipe part sur une bonne séquence. 

On se souvient d’Andrew Hammond à Ottawa, de Matt Murray à Pittsburgh et Allen n’a certainement pas oublié Jordan Binnington à Saint-Louis.  

La santé de Price 

La question prioritaire est l’état de santé de Price. On dit que ce serait une vieille blessure mal guérie, et ça, ce n’est pas bon signe à 33 ans. 

Il pourrait retourner sur la patinoire aujourd’hui, dit-on. Espérons qu’il ne s’entraînera pas en solitaire pendant des semaines pour finalement rater le reste de la saison comme on a déjà vu. 

Alors qui sera devant le filet du Canadien en séries, Price, Allen ou Primeau ? Pour l’instant, toutes ces réponses sont bonnes. Tant mieux si Price revient bientôt, mais il ne faudrait pas que ce soit juste avant le début des éliminatoires.  

La situation du Canadien devant le filet ressemble à celle des Leafs, à la différence que le gardien torontois n’aura pas à voler des matchs contrairement à Price, Allen ou Primeau. 

Weber doit donner l’exemple 

Shea Weber a beau être respecté, il doit d’abord donner l’exemple sur la patinoire. On l’a rarement vu être aussi erratique. Je ne crois pas que les nouveaux défenseurs Jon Merrill et Erik Gustafsson vont changer quoi que ce soit. Le retour de Ben Chiarot fera du bien. 

À l’attaque, Brendan Gallagher n’a pas été remplacé et le jeu de puissance est anémique. Qui va se lever parmi les attaquants ? 

Jonathan Drouin doit marquer de temps à autre. Quelqu’un devra se lever et comme le CH a de la profondeur, ça pourrait être n’importe qui.  

Les équipes qui gagnent la coupe Stanley ont toujours un joueur inattendu qui joue les héros. Faites votre choix : Nick Suzuki ? Josh Anderson ? Phillip Danault ? Paul Byron ? Tyler Toffoli ? Jesperi Kotkaniemi ? Cole Caufield ? Une chose est certaine, on ne peut espérer aller loin avec deux trios sur quatre qui performent.  

-Propos recueillis par Gilles Moffet 

Entrefilets 

Cole Caufield impressionne 

Je vous avoue que Cole Caufield m’a grandement impressionné avec le Rocket de Laval et j’aimerais le voir jouer quelques matchs avec le Canadien. Marc Bergevin ne sera jamais blâmé s’il le rappelle et que ça ne fonctionne pas cette année. Par contre, il sera blâmé s’il ne lui donne pas un essai et que l’attaque ne produit pas. Une chose est certaine, tôt ou tard, Caufield va jouer dans la LNH. 

Similarités avec Ovechkin 

Je parle souvent de mon ancien coéquipier Alexander Ovechkin, mais Cole Caufield a des caractéristiques d’Ovechkin. Évidemment, il n’a pas sa force ou sa présence physique, mais c’est un vrai marqueur. Tout comme Ovechkin, Caufield sait se démarquer pendant une fraction de seconde ou libérer son bâton pour recevoir une passe. Il peut décocher son tir de plusieurs façons et son lancer sur réception est mortel. Ne me faites pas dire qu’il aura une carrière comme Ovechkin, mais je vois des similarités dans le style. 

Mantha, la surprise 

L’échange qui m’a le plus surpris, lundi est celui d’Anthony Mantha, qui est passé des Red Wings de Detroit aux Capitals de Washington. Les Caps ont payé le gros prix, mais ça me surprend dans le sens où les Wings sont en reconstruction et où Mantha est un bon jeune joueur. Ce n’était toutefois pas l’amour fou entre lui et l’entraîneur Jeff Blashill. Les Caps n’en seront que plus dangereux à l’attaque. 

Les favoris 

À la suite de la période des échanges, je crois que les deux équipes favorites sont toujours l’Avalanche du Colorado et le Lightning de Tampa Bay. Julien BriseBois a été fort habile en se fabriquant une transaction à trois équipes pour obtenir le défenseur David Savard. 

Les Capitals de Washington et les Golden Knights de Vegas sont également de sérieux candidats. J’aime bien les Hurricanes de la Caroline, mais ce fut plutôt tranquille côté transactions. On croit en la chimie là-bas.