/entertainment/music
Navigation

Des archives uniques de Michel Louvain

Coup d'oeil sur cet article

Normand Daoust est retraité et tout au long de sa vie, il a enregistré des millions d'heures de télévision, qu'il a soigneusement conservées.

• À lire aussi: Le Québec perd son gentleman: Michel Louvain emporté par un cancer de l'œsophage

• À lire aussi: Décès de Michel Louvain: «Le show-business vient de perdre un gros morceau»

• À lire aussi: La carrière de Michel Louvain en 10 photos

Ce qui fait en sorte que le Québécois a documenté et archivé une bonne partie de la carrière de Michel Louvain.

Le collectionneur a investi des milliers d'heures, des milliers de dollars, depuis une cinquantaine d'années, pour protéger et perpétuer la mémoire de ceux qui ont bâti le Québec d'aujourd'hui.

«C’est dur à calculer, mais j’ai enregistré environ 35 000 à 40 000 émissions. Les années 50 à 90, c’est ma force, parce qu’après ça, tout le monde a commencé à enregistrer chez eux», a indiqué à TVA Nouvelles Normand Daoust.

Le collectionneur a même réalisé une vidéo en hommage au défunt chanteur à partir de ses archives.

Le montage d’une durée de près de deux heures lui a nécessité 35 heures de travail, tellement Normand Daoust a d’émissions dans lesquelles Michel Louvain est apparu.

«J’ai passé des extraits de vidéos, dans ce montage-là, qui n’ont jamais repassé à la télévision depuis la date originale de diffusion qui était dans les années 62 et 63», a-t-il expliqué.

Le logement du retraité est rempli de cassettes sur lesquelles on retrouve ni plus ni moins que l’histoire télévisuelle du Québec.

Normand Daoust fait en sorte de bien protéger sa collection dont il qualifie la valeur d’inestimable.

«Moi, je n’ai jamais aimé sortir dans les clubs, je n’ai jamais bu de ma vie, je n’ai jamais fumé de ma vie, je n’ai jamais pris de drogue de ma vie. Tout mon argent, c’était pour de l’équipement électronique pour enregistrer. Ça me coûtait les yeux de la tête!», a affirmé M. Daoust.