/finance/business
Navigation

Des résultats «exceptionnels» pour Québec International

Coup d'oeil sur cet article

Les retombées économiques de Québec International ont atteint un record de 736,7 M$ en 2020, malgré les défis liés à la pandémie, contre 650 M$ en 2019.  

Parmi les résultats de l’année dernière, près de 324 M$ proviennent d’investissements directs étrangers, ce qui représente une croissance de 21,2% sur trois ans. Le président-directeur général de l’agence, Carl Viel, parle même d’une «solide performance» pour décrire le bilan des activités de 2020. 

Près de 1812 emplois ont été créés ou maintenus par les investissements directs étrangers. En tout, 105 projets ont été lancés ou confirmés. En dépit du contexte de la pandémie, plus de 1774 travailleurs et étudiants internationaux ont été recrutés, pour des retombées de 135 M$. 

Investissements étrangers

Parmi les investissements étrangers, M. Viel cite l’agrandissement de Beenox, au centre-ville de Québec. Le studio de développement de jeux vidéo, propriété d’Activision, prévoit de créer 100 emplois supplémentaires. À cela s’ajoutent les projets d’expansion de l’américaine spécialisée dans les services informatiques LogMeIn, qui a annoncé en décembre dernier vouloir augmenter ses effectifs d'environ 50% au Québec au cours des 12 prochains mois, avec l’embauche de 80 employés permanents et de sous-traitants. La compagnie a choisi la ville de Québec pour établir son siège social canadien. Autre exemple, l’entreprise S.B.I. International, qui investira plus de 10 M$ dans ses installations de Saint-Augustin pour accroître sa productivité et améliorer sa capacité de recherche et de développement. 

«C’est une année où l’innovation a été au centre de nos actions. La pandémie a obligé notre organisation à envisager son quotidien sous un nouvel angle», a dit M. Viel. 

L’incubateur-accélérateur Le Camp a accompagné 80 entreprises qui affichent des retombées de plus de 170 M$. 

«Compte tenu de l’année difficile qu’on vient de passer, autant pour l’économie québécoise que pour le commerce international, ces résultats sont très encourageants. Cela démontre que, malgré la pandémie, nous avons réussi à générer des retombées économiques importantes pour la région de Québec et pour tout le Québec», a déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie. 

«Nous avons réussi à conserver notre compétitivité pour continuer d’attirer des investissements directs étrangers. [...] En 2019, le Québec avait attiré plus de 5,6 G$ d’investissements directs étrangers, ce qui représente environ 15 000 emplois. Pour 2020, selon les données préliminaires, on parle de plus de 4 G$ en investissements étrangers au Québec. C’est en dessous de ce qui avait été souhaité, mais c’est tout de même remarquable, étant donné la pandémie et la diminution généralisée des investissements privés et du flux des capitaux étrangers dans le monde», a-t-il ajouté. 

À VOIR AUSSI