/news/coronavirus
Navigation

Legault minimise le cafouillage sur le masque

Coup d'oeil sur cet article

François Legault ne croit pas que la confusion et le cha-cha-cha entourant le port du masque à l’extérieur contribueront à effriter l’adhésion de la population aux mesures sanitaires.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Voici le guide pour savoir si vous devez porter le masque

• À lire aussi: Le gouvernement Legault recule en partie sur le masque à l’extérieur

« Tout le monde est de bonne foi. Servons-nous du gros bon sens. Quand on n’est pas capable de respecter les deux mètres, bien, on porte un masque », a plaidé jeudi le premier ministre, en mêlée de presse, à l’Assemblée nationale. 

Devant la controverse, François Legault avait reculé partiellement, mercredi, sur la nouvelle règle imposant le couvre-visage aux citoyens qui s’adonnent à une activité en plein air.

  • Écoutez l’expert en gestion de crise et relations publiques Victor Henriquez sur la semaine difficile du gouvernement Legault   

Exceptionnellement, le premier ministre a choisi d’apporter d’abord des correctifs à cette mesure dans une publication Facebook. 

François Legault estime que le recours aux réseaux sociaux était nécessaire, la situation commandant une réaction rapide de son gouvernement. Il a ajouté qu’aucun point de presse n’était à l’horaire mercredi, jour de réunion du Conseil des ministres.  

« Moins risqué qu’à l’intérieur »

Le premier ministre François Legault a dit jeudi, en conférence de presse à Québec, qu’il y a moins de risque d’attraper la COVID-19 à l’extérieur qu’à l’intérieur, mais qu’il y en a quand même à l’extérieur, d’où l’importance de respecter la distanciation.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Le premier ministre François Legault a dit jeudi, en conférence de presse à Québec, qu’il y a moins de risque d’attraper la COVID-19 à l’extérieur qu’à l’intérieur, mais qu’il y en a quand même à l’extérieur, d’où l’importance de respecter la distanciation.

« La majorité des Québécois comprennent. Il y a une question de gros bon sens. C’est vrai qu’à l’extérieur, c’est moins risqué qu’à l’intérieur, mais il y a des risques d’attraper la COVID-19 à l’extérieur », a-t-il dit.

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Contrairement à ce qui a été annoncé la semaine dernière, il ne sera finalement pas nécessaire de porter le masque à l’extérieur lorsqu’on fait une marche avec des amis si la distanciation physique est respectée.

Le port du couvre-visage ne sera pas non plus exigé des gens qui forment un couple mais ne résident pas à la même adresse, lorsqu’ils font ensemble une activité à l’extérieur. 

« Le masque à l’extérieur est obligatoire lorsqu’on ne peut pas respecter la distance de deux mètres. Ça veut dire, concrètement, quand on joue au golf et quand on joue au tennis, on est capable de rester à deux mètres. »  

  • Écoutez l'entrevue de Jean-Nicolas Carrier, psychologue, au micro de Richard Martineau, sur QUB radio:   

Nuire à l’adhésion aux consignes

Selon les partis d’opposition, en tergiversant de la sorte, le gouvernement nuit à l’adhésion des Québécois aux consignes sanitaires.  

« Nous sommes à une période charnière de la crise et, si la population ne doit pas lâcher, le gouvernement, lui, doit quelque part se ressaisir », a fait valoir la cheffe libérale, Dominique Anglade.

Selon les solidaires, François Legault doit expliquer davantage ses décisions. Manon Massé en prend pour preuve cette confusion sur le port du masque à l’extérieur. « Ça, ça rend ça dur à comprendre, dur à suivre, et bien sûr, ça nuit à l’adhésion. »

Le chef péquiste déplore que la CAQ en soit rendue à gouverner par l’entremise des médias sociaux, en pleine pandémie.

« Le décret Facebook ! » s’est indigné Paul St-Pierre Plamondon. « Durant une semaine, il y aura eu trois volte-face sur les mesures sanitaires à l’extérieur. Qui pense encore que c’est la science qui guide les décisions du gouvernement ? » 

À VOIR AUSSI               

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres