/world/europe
Navigation

La Grèce veut autoriser l’entrée des touristes vaccinés

La Grèce veut autoriser l’entrée des touristes vaccinés
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Grèce a l’intention de supprimer la quarantaine pour les touristes vaccinés en provenance de certains pays à partir de la semaine prochaine, a indiqué jeudi le gouvernement, qui cherche à relancer l’industrie du tourisme frappée de plein fouet par la pandémie. 

L’initiative fait partie d’un programme « pilote » qui autorisera l’entrée des personnes disposant du soi-disant passeport vaccinal avant l’ouverture officielle de la saison touristique en Grèce prévue à la mi-mai.

« Il s’agit d’une ouverture pilote », a souligné la porte-parole du gouvernement Aristotelia Peloni lors d’un point de presse.

« Ce projet concerne les visiteurs en provenance des pays européens ou d’autres pays qui disposent soit d’un certificat vaccinal ou des tests de dépistage PCR », a-t-elle ajouté sans donner plus de détails.

Outre la quarantaine de sept jours, les voyageurs arrivant actuellement en Grèce doivent soumettre un test négatif de dépistage du coronavirus, de moins de 72 heures.

Seuls les touristes israéliens, qui sont vaccinés, ne sont pas soumis à ces obligations à la suite d’un accord bilatéral.

Sollicité par l’AFP, le ministère du Tourisme n’a pas fourni jusqu’ici les détails de ce projet pilote.

Selon des médias locaux, l’initiative concerne les voyageurs en provenance des pays membres de l’Union européenne et des pays ayant vacciné un grand nombre de leurs ressortissants comme le Royaume-Uni et la Serbie.

Aristotelia Peloni a toutefois précisé que les voyageurs seront obligés de suivre les restrictions de confinement en vigueur en Grèce, comme les limitations de déplacement entre les départements.

Confinée depuis le 7 novembre, la Grèce commence à peine à assouplir progressivement les restrictions. Il y a deux semaines les commerces non essentiels ont rouvert et lundi c’était le tour de l’ouverture des lycées.

L’UE est en train d’élaborer les modalités de la mise en application cet été d’un certificat sanitaire destiné à faciliter les déplacements des Européens pouvant attester qu’ils ont été vaccinés contre la COVID-19, ou alors qu’ils ont passé un test PCR ou antigénique rapide, ou encore qu’ils sont immunisés après avoir été infectés.

L’industrie du tourisme en Europe a été ravagée par la pandémie, de nombreux pays du continent ayant fermé leurs frontières n’autorisant que les voyages essentiels. 

La Grèce (près de 11 millions d’habitants) connait ces dernières semaines une hausse de cas quotidiens du coronavirus (entre 2000 et 4000) tandis que le nombre de décès s’élève à plus de 70 personnes. Près de 1,5 million d’habitants ont reçu la première dose du vaccin.

À VOIR AUSSI | Quand doit-on porter le masque ?