/sports/football/alouettes
Navigation

Les Alouettes se tournent vers le Japon

Les Alouettes se tournent vers le Japon
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

Avec deux de leurs quatre choix au repêchage mondial de la Ligue canadienne de football (LCF), les Alouettes de Montréal ont jeté leur dévolu sur des Japonais, jeudi. 

• À lire aussi: Repêchage mondial de la LCF: les Alouettes ont le sixième choix

La formation montréalaise a fait d’Akio Yamagishi, son choix de deuxième ronde (13e au total). Le secondeur nippon a évolué avec les Frontiers de Fujitsu dans la meilleure ligue de football japonaise. Les Frontiers ont gagné le championnat local de 2016 à 2019.

À leur tour suivant (24e au total), les Alouettes ont sélectionné le porteur de ballon Taku Lee, des Seagulls d’Obic, dans la même ligue que les Frontiers. Il y a de cela quelques années, Lee a décidé de temporairement mettre sur pause une possible carrière en tant que pilote d’avion afin de se dédier au football.

Le directeur général Danny Maciocia et son équipe ont poursuivi leur journée de travail en faisant du Suédois William James, leur dernière sélection (31e au total). Le produit de l’Université du North Dakota avait toutefois quelque peu changé sa carrière dans les dernières années, lui qui a joué au rugby en Allemagne et en Australie.

Une avalanche de botteurs

En regroupant les botteurs de précision et les botteurs de dégagement, 11 des 36 joueurs sélectionnés lors de cette édition du repêchage évoluent à l’une de ces positions.

Le bal a commencé dès la première sélection, alors que les Lions de la Colombie-Britannique ont choisi l’Australien Jake Ford. Les Alouettes n’ont pas regardé la parade passer, eux qui ont repêché le botteur Joseph Zema, lui aussi originaire de l’Australie, avec la sixième sélection au total.